De violents affrontements ont eu lieu à Béjaïa
De violents affrontements ont eu lieu à Béjaïa

La ville de Bejaia a été le théâtre de violents affrontements entre les commerçants qui ont répondu à l’appel de la grève de 5 jours et les forces de l’ordre.

En effet, les commerçants de cette région de Kabylie ont baissé rideaux dès la première heure de la matinée et ont occupé la voie publique pour exprimer leur colère face à la cherté de la vie et dénoncer les nouvelles taxes introduites dans la loi de Finances 2017, un texte, rappelons-le, signé la semaine dernière par le chef de l’Etat.

C’est alors que les forces anti-émeutes ont chargé les protestataires, nombreux à sortir dans la rue.

Ainsi, les policiers ont usé des gaz lacrymogènes pour tenter de disperser les commerçants et les centaines de jeunes qui sont venus pour se solidariser avec les contestataires.

La tension est encore vive et les habitants de Bejaia ne décolèrent pas.

En plus des édifices publics et des voitures saccagées, toutes les routes ont été fermées à la circulation, alors qu’un impressionnant dispositif de sécurité a été déployé dans la capitale des Hammadides.

Notre source n’a pas indiqué si des arrestations ont été opérées parmi les protestataires. En revanche, observalgerie.com a confirmé, au moment où nous mettons en ligne, que les affrontements se poursuivent encore et risquent de buter sur un embrasement.

A souligner aussi que toutes les localités de la wilaya de Bejaia ont répondu à l’appel à la grève. Akbou, Tazmalt, El Kseur, Timazrit…, ont observé la grève.

 

Qu'en pensez vous ?