Après avoir vu leur équipe concéder une deuxième défaite de suite en Ligue des champions d'Afrique, les supporters de la JS Kabylie ont découvert avec stupéfaction que le président Cherif Mellal en est venu aux mains avec quelques fans. Une vidéo largement partagée sur les réseaux sociaux montre la scène de la bagarre devant l’hôtel où résidait l'équipe au Maroc.

C'est au milieu de la nuit et au moment où Cherif Mellal et d’autres dirigeants étaient en train de dîner,  qu'un groupe de supporters de la JSK, mécontents du résultat de cette troisième journée de la phase de groupes (0-2), s'est rendu à l'hôtel Kenzi Basma. Pour eux, il s'agissait de demander des explications et de faire part de leur grande frustration.

Le capitaine de l'équipe Nabil Saâdou a décidé d'aller à la rencontre des supporteurs pour essayer de calmer les esprits. Mais cette démarche du défenseur central n'aura pas servi à grand-chose, les présents exigeant de s'expliquer avec le président Cherif Mellal qui a été victime d'insultes avant et après le match. Quelques minutes plus tard, Chérif Mellal décide de sortir de l’établissent hôtelier et faire face au mécontentement des fans présents sur place.

Ensuite, la situation s’est dégradée avec l’arrivée du président Chérif Mellal qui décide d’aller à la rencontre de ces supporters. Le président du club s’est alors attaqué à l’un de ces fans auquel il a donné des coups de poing. En voyant la scène, trois autres supporters s’attaquent à leur tour au premier responsable du club kabyle. Après l’avoir fait tomber par terre, ils lui ont donné des coups de pied. À partir de là, une bagarre générale a éclaté entre les deux parties. Alertée par les employés de l’hôtel, la police marocaine est arrivée quelques minutes après pour calmer les esprits et séparer les deux parties.

À lire aussi :  Coupe du monde 2022 : Paris boycotte et coopère au même temps avec le Qatar

Les supporters de la JSK s'indignent

Ces scènes surréalistes ont beaucoup fait réagir les fidèles du club sur les réseaux sociaux, de nombreux intervenants ont condamné ce comportement qu'ils jugent "irresponsable". La famille de la JS Kabylie se souviendra longtemps de cette soirée. Surtout que le regrettable incident est venu à l'issue d'une défaite amère face au Raja Casablanca.