Le président de la JS Kabylie, Cherif Mellal, a attaqué avec virulence l'ancien patron de la formation kabyle, Mohand Cherif Hannachi, dans une récente déclaration à la presse. Ce dernier n'a pas tardé à répondre à ces attaques. Pour lui, l'actuel boss canari est "un fou (...) qui a été envoyé pour casser la JSK. Un violent échange en effet qui ternit l'image du club kabyle.

« Cette personne qui me conseille de ne pas venir, je commencerai par la porte de sa maison en venant à Tizi-Ouzou, et je verrai ce fusil dont il dispose ou ces gens qu'il a avec lui et qui vont me barrer la route », a déclaré en préambule l'actuel président du club, sans toutefois citer le nom de l'ex-président du club.

Toujours sur le même sujet, le dirigeant de la JSK a ajouté : « Cette personne qui vient encore de nous attaquer, nous l'avons déjà attaqué en justice. C'est un harki issu d'une famille de harkis qui s'exprime au sujet des vrais hommes qui ont beaucoup donné à l'Algérie. Il a dit que je ne rentrerai pas à Tizi-Ouzou. Le 2 janvier, je serai à Tizi Ouzou et je commencerai par chez lui. S'il a un fusil ou un Kalachnikov, qu'il vienne me faire face ».

À lire aussi :  Karim Benzema affiche ses ambitions pour la prochaine saison

« Cet individu est connu. Dans le passé, il envoyait des voyous avec des chiens et des couteaux pour faire partir des entraîneurs. Les supporteurs ne doivent pas oublier quand on les agressait dans les tribunes, on leur enlevait leurs téléphones et leurs montres et qui en était responsable », a-t-il rappelé aussi.

Hannachi : « Mellal est un malade »

Mais Mohand Cherif Hannachi n'a pas manqué de répliquer. Il a d'ailleurs tenu à rappeler les origines révolutionnaires de sa famille, en réponse aux propos de Cherif Mellal. « On est propre, la famille Hannachi est propre. Je peux vous ramener de grands Moudjahidine qui vous parleront de la famille Hannachi », avant d’ajouter à l'endroit de Cherif Mellal : « C'est un fou, ce n'est pas un homme... Il a été envoyé pour casser la JSK. Il a dit qu'il était venu pour gagner de l'argent. A chaque fois qu'il y a un problème, c'est à cause de Hannachi ».

L'ancien président du club a ensuite enchaîné : « Ce sont des voyous qui gèrent le club, c'est un voyou. Il s'est montré, au Maroc. Il a frappé un jeune. Depuis la création de la JS Kabylie, tous les présidents qui sont passés à la tête du club ont été corrects et aucun n'a insulté ou frappé un joueur ».

À lire aussi :  L'Olympique de Marseille attentif à la situation d'Islam Slimani

Concernant l'annonce de Cherif Mellal de ne pas vendre de ticket dans les guichets du stade, l'ancien défenseur des Jaune et Vert a conclu : « Il a indiqué que certains supporteurs ne pourront pas rentrer au stade et que les tickets ne vont pas se vendre. Je sais pas, cet homme est plus qu'un pharaon.C'est un malade ».

Lire aussi : JS Kabylie : Cherif Mellal réagit à son accrochage avec des supporters