Battue une nouvelle fois par l'USM Alger, avant-hier jeudi, en championnat, la JS Kabylie traverse une zone de troubles depuis quelques semaines. L'avenir s'annonce compliqué pour une JSK à l'effectif trop restreint et aux performances trop irrégulières. Et en plus, les tribunes gondent à l'encontre du président Cherif Mellal.

La JS Kabylie n'a plus gagné depuis le 21 décembre dernier face au NC Magra en championnat. Depuis, les kabyles n'y arrivent plus. Éliminée de la Coupe d’Algérie dès les 32es de finale, la formation kabyle  voit ses chances de qualification au prochain tour de la ligue des champions s'éloigner de façon presque irrémédiable. Pire encore, l'attaque de la JSK n'a inscrit aucun but durant les quatre derniers matches ( toutes compétitions confondues).

Cherif Mellal de plus en plus indésirable

En effet, Cherif Mellal ne fait plus l'unanimité, son projet est remis en cause par les supporters depuis le limogeage du technicien français Franck Dumas. Ce dernier avait pourtant fini à la 2e place du championnat, permettant à la JSK de retrouver la compétition africaine. Les supporters reprochent au président sa gestion approximative durant la période du mercato. La libération des joueurs-clés à l’instar de Benaldjia, Benkhlifa et Chetti a eu comme effet immédiat de déséquilibrer l’effectif.

Le projet remis en question 

Des revers consécutifs qui font creuser le fossé entre les supporters et les dirigeants, notamment Cherif Mellal dont le projet est de plus en plus décrié. Le public voulait un renfort durant ce mercato et force est de constater que la direction a du mal à répondre aux attentes. Les joueurs recrutés lors de ce mercato ne sont pas encore "prêts" pour figurer sur les papiers de l’entraîneur kabyle. 

Les supporters demandent les départ de Cherif Mellal

Remontés contre le premier responsable du club, les supporters demandant même son départ. Ces derniers affirment que leurs joueurs n’ont pas le niveau pour prétendre à un titre cette saison. Cependant, la direction du club maintient cet objectif contre vents et marées. Malgré le parcours mitigé des kabyles depuis le début de saison, les responsables de la JSK continuent d’adopter une communication déficiente à maints égards. À huit points du CRB, leader du championnat, les Jaune et vert ne semblent pas à la hauteur de réduire l’écart en voyant leurs résultats médiocres, même à domicile.

Lire : Hubert Velud n'est plus l’entraîneur de la JS Kabylie