Les dirigeants de la Confédération africaine de football (CAF) s'attendaient probablement à cette levée de boucliers après leur décision d'organiser la coupe d'Afrique des nations en hiver, au lieu de l'été. Une décision qui fait grincer des dents, particulièrement au niveau de certains clubs européens qui comptent plus d'un joueur africain.

En effet, l'idée faire jouer la CAN 2021 au Cameroun en hiver va sanctionner les clubs employeurs de joueurs africains. Et la colère des dirigeants et autres entraîneurs des clubs européens est somme toute légitime. C'est tout de même eux qui dépensent des sommes faramineuses pour s'offrir les services de joueurs que les sélections nationales sollicitent aujourd'hui à tort et à travers, en raison de cette décision de la CAF.

La colère d'un homme comme Jürgen Klopp, entraîneur du club anglais de Liverpool, ne peut être que légitime. Il va se passer pendant quatre semaines de trois joueurs clés de son dispositif. Deux attaquants et un milieu de terrain. Il n'accepte logiquement pas de se passer des services de Mohamed Salah (Egypte), Sadio Mané (Sénégal) et Naby Keita (Guinée) en milieu de saison.

Les trois internationaux africains de Liverpool

D'ailleurs, il le fait savoir à haute voix. "C'est, pour nous, une catastrophe" assène-t-il. Pour lui, cette décision sanctionne les clubs employeurs mais aussi et surtout les joueurs africains eux-mêmes. "Si nous devons prendre une décision pour faire venir un joueur, c'est une décision importante" affirme le coach allemand des Reds, et d'ajouter : "Vous savez que pendant quatre semaines, vous ne les avez pas. En tant que club, vous devez y réfléchir. Ça n'aide pas les joueurs africains".

À lire aussi :  « Ana chikour » : la célébration polémique d'Islam Slimani après son but contre la Guinée

Pour Jürgen Klopp, c'est une manière on ne peut plus claire de dire que les clubs, notamment européens, risquent de ne pas favoriser le recrutement des joueurs africains. Et notamment les internationaux algériens qui sont nombreux dans les championnats européens. Que ce soit en Grande Bretagne, en Espagne ou en France.

Pour ce qui des Algériens, ils seront plus touchés dans certains cas. Le cas de Riyad Mahrez à Manchester City est édifiant. D'autres joueurs également risquent d'avoir des soucis avec leurs clubs et seront confrontés à une réalité dure à la fin de leurs contrats respectifs.