La Fédération algérienne de football et son homologue marocaine se livrent une course depuis quelques mois en vue de s'assurer des services d'une pépite du championnat français. Il s'agit Yacine Benrahou auquel les instances françaises de football font également font des yeux doux pour l’enrôler.

Né le 24 janvier 1999, Yassine Benrahou, de père marocain et d'une mère algérienne évolue au poste de milieu offensif au Nîmes Olympique. Il est considéré comme une valeur sûre et une étoile montante du football qui fera parler de lui dans un proche avenir. D'ailleurs, les supporteurs Nimois l'ont vite adopté. Arrivé lors du dernier mercato hivernal en provenance de Bordeaux, le joueur a marqué les esprits dès son premier match face à Reims, lors duquel il a inscrit inscrivant un joli but d'une balle arrêtée.

Convoité dans la discrétion par la Fédération algérienne de football (FAF), le jeune joueur serait intéressé d'endosser la maillot de la sélection algérienne. De son côté, la Fédération royale marocaine a envoyé des émissaires à Nîmes, où ils ont rencontré le joueur, mais ce dernier a poliment rejeté l'offre marocaine, en attendant de voir plus clair.

Il faut souligner que Benrahou n'a toujours pas tranché officiellement sur son avenir international. Même ses parents, selon des indiscrétions proches du joueur, ne sont pas sur la même zone d'onde. Si la mère le voit plutôt Fennec, le père fait un forcing sur son fils pour le convaincre d'opter pour les Lions de l'Atlas.  Pour le joueur, l'heure est surtout pour lui de relancer sa jeune carrière après un passage moins étincelant du côté de Bordeaux où il n'a que rarement joué.

Algérie : Un footballeur d’origine algérienne obtient la nationalité marocaine