Le capitaine de l'équipe d'Algérie de football, Ryad Mahrez s'est permis une soirée, le week-end, à Londres, rapporte le journal anglais The Sun, lundi 23 mars 2020. Le joueur de Manchester City est allé faire la fête dans une discothèque, en plein crise sanitaire liée au coronavirus. Mahrez a été aperçu avec d'autres joueurs de la Premier league.

"Parmi les autres footballeurs dansant et chantant figuraient Kyle Walker, James Maddison, Ben Chilwell et Dele Alli" indique The Sun. Il précise que l'un des présents à cette soirée a déclaré : "C'est fou que la première chose que ces joueurs font lorsque la compétition est suspendue, c'est d'aller dans un club".

Plusieurs clubs d'Angleterre ont annulé des séances d'entraînement et ordonné aux joueurs de rester à la maison pour combattre le coronavirus. Ils ont également introduit une série de mesures «d'isolement» pour protéger les joueurs contre la maladie. Les équipes ont reçu des programmes d'entrainement individuels à suivre à domicile.

Mahrez et ses coéquipiers avaient un programme d'entraînement

Le défenseur de Manchester City, Aymeric Laporte, a révélé cette semaine que le coach Pep Guardiola avait averti son équipe de rester en forme et de ne pas sortir en public, écrit The Sun. "Ils nous ont donné un programme d'entraînement quotidien. Ils ont confiance en vous et vous devez être professionnels. Nous faisons ce que dit le club parce que si les matchs recommencent, nous devons être en excellente condition. Vous devez respecter ce qu'ils nous disent parce que c'est meilleur pour notre santé" a déclaré le joueur français des Citizens au même journal.

À lire aussi :  Quel nom pour le nouveau stade de Tizi-Ouzou ? La polémique enfle

C'est dire que Riyad Mahrez encourt une sanction de la part de son club et surtout de son entraîneur qui pourra le punir à sa façon. Rappelons que Mahrez, considéré comme un exemple pour la jeunesse algérienne, a adressé un message, il y a quelques jours, invitant le peuple algérien à se confiner pour éviter la propagation du coronavirus.

Lire aussi : Coronavirus : Des internationaux algériens menacés en Europe