De nombreux Algériens se plaignent depuis quelques jours de la mauvaise qualité de la connexion internet. En ces temps de confinement, ils trouvent beaucoup de difficultés à accéder aux sites web et même aux réseaux sociaux dont Facebook, qui est souvent bloqué. Quant aux personnes qui font du télétravail, leur mission est devenue presque impossible.

En effet, les abonnés à l’ADSL d’Algérie Télécom ne sont pas du tout satisfaits du service fourni par leur opérateur. Depuis de nombreux jours, ils souffrent de nombreuses coupures et du débit très lent de leur connexion internet.  « J’ai un abonnement 4 mégas, et j’ouvre difficilement des pages web. Quant à Youtube, il faut diminuer au minimum la qualité de la vidéo pour pouvoir la regarder », déclare un utilisateur à ObservAlgérie. Il ajoute : « je paye 2600 dinars par mois pour rien. Le service est catastrophique, c’est de l’arnaque ».

Un autre abonné d’Algérie Télécom déclare à son tour. « Le débit internet chez moi est de 35 kb/s. C’est honteux qu’en 2020, on ne peut pas avoir une connexion internet digne de ce nom. Comment voulez-vous qu’on reste confiné à la maison sans internet ? » dit-il en colère. Il faut dire qu’avec le confinement, la connexion internet est soumise à rude épreuve. L’Algérie qui dispose déjà de l’une des plus mauvaises connexions internet au monde ne peut plus satisfaire les citoyens.

Même problème chez les abonnées des opérateurs mobiles

Face à cette situation, de nombreux Algériens ont choisi de se “rabattre” sur les opérateurs mobiles. Néanmoins, ils ont découvert que ce n’était pas mieux. « Il y a une forte baisse du débit. À certains moments de la journée, l’accès devient impossible à certains sites », déclare un abonné, dont le travail dépend de la connexion internet. Il faut dire qu’ils sont nombreux comme lui, qui font du télétravail en cette période de crise sanitaire. Mais avec la mauvaise qualité de leur connexion, leur travail devient une corvée. « Je dois continuer à travailler de chez moi, notamment tenir des réunions par Skype avec des collègues. Mais impossible de travailler par internet. Le débit est beaucoup trop lent », dit Rachid qui travaille en tant que commercial.

En tous les cas, les Algériens espèrent rapidement une amélioration de la qualité de leur connexion. D’autant plus que le confinement lié à l’épidémie du coronavirus risque de durer encore plusieurs semaines.

Lire également : Algérie : Des parents se plaignent de l’enseignement à distance