La Fédération internationale de football (FIFA) a infligé, lundi 20 avril, une lourde peine au DRB Tadjenanet, évoluant en Ligue 2 algérienne. Le club algérien est interdit de recrutement jusqu’en 2022 pour non-paiement des indemnités de rupture de contrat à son ex-joueur mauritanien Mohamed Abdellahi Soudani.

La FIFA a adressé une correspondance, lundi, à la Fédération algérienne de football (FAF) lui demandant d’interdire au DRB Tadjenanet de recruter des joueurs pour "une durée maximale de trois périodes d’enregistrement consécutives, tant qu’au niveau national qu’international". L'instance internationale motive sa décision par le non-paiement par le DRB Tadjenanet des arriérés de l’attaquant international mauritanien Mohamed Abdellahi Soudani.

La Fédération internationale de football indique que le Difaâ Riadhi Baladiat Tadjenanet a été destinataire, le 12 février dernier, d’une correspondance demandant "un document de preuve" que le club, qui évolue en Ligue 2 possessionnelle, a respecté l’obligation de payement conformément à la décision prise par la Chambre de résolution des litiges, le 5 décembre 2019.

A ce jour, l'international Mauritanien, Mohamed Abdellahi Soudani, dit Papis, n’a pas perçu ses arriérés, estimés à 3.5 milliards de centimes, bien qu'il ait communiqué à l’administration du DRB Tadjenanet ses données bancaires. La Fifa a demandé à la Fédération algérienne de football (FAF) de bien vouloir s’assurer du respect de la décision de l’interdiction infligée au DRBT, qui ne sera levée qu’une fois le montant dû au joueur mauritanien sera versé.

Lire aussi : France : Un international algérien sévèrement sanctionné