Le choix d’Ismaël Bennacer de jouer pour l’Algérie au détriment du Maroc était une décision motivée essentiellement par des considérations sportives. C’est que révèle ce mardi 21 avril, l’ex-international algérien, Omar Belbey.

Né en France d’un père marocain et d’une mère algérienne, Ismaël Bennacer a finalement choisi de représenter l’Algérie, le pays de sa mère. Une décision qui s’est avérée bonne. Puisqu’à l’occasion de sa première compétition internationale avec les Fennecs, Bennacer a gagné la CAN 2019 et est désigné meilleur joueur du tournoi.

L’ancien joueur des verts, Omar Belbey a dévoilé les coulisses de cette prise de décision. « Nasser Larguet (DTN du Maroc) était monté à Londres (Bennacer évoluait à Arsenal à ce moment-là, NDLR), il l’avait appelé pour jouer avec les Espoirs. L’Algérie voulait le prendre pour jouer avec l’équipe A, et c’est ce qui a été décisif dans son choix », a-t-il révélé.

Ismaël Bennacer a choisi l’Algérie pour des raisons sportives

Omar Belbey explique donc, les raisons du refus de l’actuel joueur du Milan AC de porter le maillot du Maroc par le projet sportif. Car ce qu’a proposé la Fédération marocaine était en deçà des espérances d’Ismaël Bennacer qui évoluait à l’époque en équipe de France espoirs. « Quand Ismaël a signé en Algérie, il y a un mail qui est parti de ma part auprès du gars qui s’occupait à l’époque de la sélection. Je lui signifiais qu’il avait trois possibilités : la France, le Maroc ou l’Algérie », ajoute Omar Belbey.

À lire aussi :  La Coupe du monde au Qatar lancée plus tôt que prévu ?

Pour rappel, Ismaël Bennacer avait révélé en février dernier avoir subi « une pression terrible » de la part de son père afin d’opter pour les Lions de l’Atlas. « Choisir entre l’Algérie et le Maroc n’était pas une mince affaire pour moi. Mon père me disait qu’il ne m’adresserait plus la parole si j’optais pour l’Algérie », a confié le joueur à la chaîne de télévision RMC Sport.

Auteur d’une CAN de premier ordre, Ismaïl Bennacer, qui a été d’ailleurs élu meilleur joueur du tournoi, a avoué qu’il n’a pas regretté son choix. Même « sans ce sacre final de la coupe d’Afrique des nations que nous avons remporté, je n’aurais jamais regretté mon choix pour l’Algérie », a-t-il souligné. Le numéro 4 du Milan AC n’a pas caché, par ailleurs, son enthousiasme et son admiration pour les supporteurs algériens dès son arrivée à l’équipe nationale.

Lire aussi : Convoité par le PSG, Ismaël Bennacer ne devrait pas quitter le Milan AC