La pandémie de coronavirus et le confinement sanitaire n'empêchent pas les choses de bouger du côté du club algérois l'USMA. Après la désignation de Antar Yahia comme directeur sportif, le club de Soustara se met à la recherche d'un entraîneur pour mener à bien la préparation de l'équipe pour la saison prochaine. Pour cela, les dirigeants du club semblent lorgner sur la France

Selon le président du Conseil d'administration de l'USM Alger, Achour Djelloul, le nouveau directeur sportif Antar Yahia a déjà entamé son travail au sein du club. Et parmi les missions qui lui ont été assignées, la recherche d'un nouvel entraîneur qui fera jouer les premiers rôles à l'USMA la saison prochaine.

C'est ce qui fait dire à beaucoup d'observateurs que le profil recherché par le héros d'Oum Dorman répondra à un certain nombre d'exigences. C'est le moins que l'on puisse dire si l'on veut que le club joue les premiers rôles la saison prochaine, comme le souhaite Achour Djelloul.

Beaucoup croient dur comme fer, en effet, que les dirigeants de l'USMA ont une préférence pour les entraîneurs français. Une préférence pour l'école française, plus précisément. De nombreux CV arrivent déjà à la direction du club, avec l'espoir de prendre en main l'équipe première. Mais du côté des dirigeants, c'est la piste de l'entraîneur français qui est privilégiée.

À lire aussi :  Entre l'Algérie et la France, Yacine Adli a tranché

Comme l'a précisé, récemment, le président du Conseil d'administration du club, c'est le directeur sportif qui s'occupera de cette mission. "Tout se décidera avec Antar Yahia. Le dernier mot lui revient", a notamment déclaré Achour Djelloul, jeudi 30 avril, quand il a annoncé la nomination de l'ex-international au poste de directeur sportif.

Lire aussi : Algérie : Le frère de Ali Haddad en détention provisoire