Les travaux de réalisation du nouveau stade de Baraki, à Alger, avancent à grands pas. La pose des chaises numérotées sur les gradins est quasiment achevée et les travaux de finition sur le terrain avancent à un rythme satisfaisant, même s'il reste encore des étapes à franchir avant que l’infrastructure sportive ne soit totalement finalisée. Le projet a fait l’objet, samedi 9 mai, d’une visite de travail du ministre de la Jeunesse et des Sports, Sid Ali Khaldi, accompagné du wali d’Alger, Youcef Cherfa.

En effet, l’état d’avancement des travaux de cette enceinte, en cours de construction par l’entreprise chinoise CSCEC, prête à l’optimisme. Gradins, vestiaires et bureaux déjà construits à la première phase, la pose de la pelouse synthétique et les travaux de finition restent parmi les dernières étapes du projet. Selon la Fédération algérienne de football, le nouveau stade, d’une capacité de 40 000 places et englobant une assiette de 43 hectares, "devrait être le plus moderne d’Algérie si l’on juge de la consistance du projet".

A noter que le projet, conçu en 2009, a connu des retards énormes qui ont à chaque fois repoussé sa date de livraison. Des retards dus, en partie, au manque de moyens financiers et aux nouvelles exigences de la FIFA en matière des normes de modernisation des stades.

En dépit de la crise sanitaire causée par la propagation du nouveau coronavirus, l’entreprise chargée des travaux s’attelle à finaliser le projet dans les délais fixés, tout en respectant les mesures de prévention contre le Covid-19. Avec ce rythme, le nouveau stade de Baraki devrait être livré d’ici le mois de juin 2021.

Pour rappel, le ministre de la Jeunesse et des Sports, Sid Ali Khaldi, avait fait savoir, au début du mois, que son ministère travaillait avec le wali d'Alger ainsi que l’entreprise chinoise en charge du projet pour mettre en place un nouveau programme, afin de relancer les travaux, qui étaient alors à l'arrêt. "Je vais veiller personnellement à la finalisation du projet dans les plus brefs délais", avait-il promis.

Lire aussi : Retard et Surcoût dans la réalisation du stade de Tizi Ouzou : Le MJS accuse l’entreprise de Haddad