Le Chef de l’Etat Abdelmadjid Tebboune a demandé au Premier ministre Abdelaziz Djerad de prendre des mesures complémentaires afin de renforcer le confinement durant les jours de l’Aïd el-Fitr. Une décision prise à l’issue de la réunion que le chef de l’Etat a présidée avec les membres du Comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie du Coronavirus (Covid-19), indique la présidence de la république dans un communiqué.

Le Président de la République  Abdelmadjid Tebboune a ainsi donné des instructions au Premier ministre pour étudier les modalités pour le renforcement du confinement à l’occasion de l’Aïd El Fitr. Selon la même source, ces mesures concernent les heures de confinement, la disponibilité des masques ainsi que la mobilité entre les wilayas et les visites de cimetières. Les participants ont ainsi convenu que le port du masque n’est pas moins efficace que le confinement. D’où la nécessité de l’imposer à tous les Algériens.

Tebboune ordonne l’ouverture d’enquêtes

Après avoir écouté les rapports de la commission du ministère de la Santé, Le Chef de l’Etat a donné des instructions pour élargir l’enquête sur la propagation de la pandémie de Covid-19 dans toutes les wilayas algériennes. Et avant la clôture de la session, le président a pris note de l’expérience du principal comité scientifique et a remercié ses membres et à travers eux les employés de la santé pour leur dévouement et leurs efforts pour lutter contre la propagation de l’épidémie.

Rappelons que le Haut conseil de sécurité (HCS), présidé par le président Abdelmadjid Tebboune, avait décidé, samedi 16 mai, de rejeter la proposition du ministre de la Santé d’instaurer un confinement total pour la fin du ramadan et les deux jours de l’Aïd el-Fitr. Les Algériens ne seront, donc, pas obligés de rester chez eux durant cette période, selon un communiqué de la présidence de la République.

Lire aussi : Refus du confinement total en Algérie : Des médecins et spécialistes de la santé regrettent