Après le joueur algérien Riyad Mahrez, c'est au tour du membre du staff technique de l’équipe d’Algérie Abdeslam Ouaddou de s'attirer les foudres des Marocains. L’adjoint de Djamel Belmadi fait face à de vives critiques depuis qu'il a pris la défense du capitaine des Verts. Au Maroc, on est allé jusqu'à lui reprocher le fait qu'il a intégré le staff technique de l'Algérie au lieu de celui de son pays, le Maroc. Mais l'ex-international marocain a décidé de réagir.

Abdeslam Ouaddou a essuyé beaucoup de critiques au Maroc depuis qu'il a pris la défense du joueur algérien Riyad Mahrez. À travers son compte Twitter, l’adjoint marocain de Djamel Belmadi a révélé qu'il a reçu de nombreuses insultes de la part des Marocains. Ces derniers l'ont ainsi blâmé d'avoir d'intégré le staff technique de l’équipe nationale d'Algérie.

L'ancien international marocain a, cependant, décidé de sortir du silence et de répondre à « la petite minorité de footix marocains qui m’insulte en MP (messages privés, ndlr) car j’ai intégré le staff de l’équipe nationale d’Algérie pour ma formation», écrit Ouaddou dans un message sur Twitter. Il a ainsi partagé un email envoyé en août 2019 au directeur technique de la sélection marocaine, Osian Roberts. Dans celui-ci, il sollicite ce dernier pour un stage dans le cadre de la préparation de sa licence CAF Pro.

À lire aussi :  L'entraîneur du Maroc, Vahid Halilhodžić, démis de ses fonctions

Ouaddou remercie Djamel Belmadi et la fédération algérienne

Néanmoins, Abdeslam Ouaddou a indiqué que ce message est «resté lettre morte». Autrement dit, la fédération du Maroc ne lui a donné aucune suite à sa demande. Contrairement à l'Algérie qui a accédé à sa requête. Pour rappel, en février dernier, le président de la FAF, Kheïreddine Zetchi avait déclaré: « Nous sommes très heureux d’accueillir monsieur Ouaddou Abdeslam au sein du staff de la sélection algérienne afin de suivre un stage dans le cadre de la préparation de sa licence UEFA Pro. Ce qui veut dire que notre sélection est devenue une véritable référence au plan continental et international ». Et d’ajouter : « Une fois que le sélectionneur national Djamel Belmadi a validé cette demande de monsieur Ouaddou, je l’ai validée aussi ».

S'adressant toujours à ses détracteurs, l’ancien capitaine du Maroc écrit : « Vous avez maintenant la réponse ». Et avant de conclure, le Marocain n'a pas manqué  de « remercier encore une fois M. Zetchi et M. Belmadi. À bon entendeur ».