Le ministre des Affaires religieuses et des waqfs, Youcef Belmehdi, s'est exprimé ce jeudi 21 mai sur la question du maintien ou de l'annulation du hadj de cette année. Dans une déclaration à la radio nationale, le membre du gouvernement dit espérer la fin du coronavirus pour préparer le hadj.

Pour le ministre algérien des Affaires religieuses et des waqfs, il est encore tôt pour prendre une décision finale pour ce rituel et celui de la omra. "Il y a des paramètres très difficiles qui déterminent le maintien ou l'annulation du hadj", a affirmé Youcef Belmehdi, en réponse à une question de la journaliste de la chaîne I de la radio nationale.

Cela dit, s'il ne veut pas montrer beaucoup d'optimisme dans cette affaire, il refuse cependant d'endosser une position pessimiste. Il préfère donc espérer que la crise sanitaire s’éclipse pour que les Algériens puissent enfin aller faire leur pèlerinage. "Nous espérons que cette pandémie de coronavirus disparaîtra pour que nous puissions préparer le hadj", a souligné le ministre des Affaires religieuses.

Le ministre veut responsabiliser les citoyens

Comme beaucoup de ses collègues du gouvernement de Abdelaziz Djerad, il appelle la population à la responsabilité pour en finir avec le Covid-19. Le citoyen est le premier responsable de l'élimination de cette maladie, a-t-il précisé, en allusion à l'attitude pas très vigilante de la population, constatée devant les magasins et certains organismes publics.

À lire aussi :  Angleterre : Un club de football ouvre des salles de prière durant les matchs

Par ailleurs, le ministre Youcef Belmehdi a appelé les citoyens à adhérer aux mesures de prévention contre le coronavirus. Surtout que le monde entier se prépare au déconfinement, avec notamment un engagement de respecter les gestes barrières susceptibles d'endiguer la propagation du Covid-19. La campagne de stérilisation des mosquées sert aussi à "conscientiser" les citoyens, surtout après le relâchement constaté dans les rues algériennes.

Lire aussi : Y a-t-il un risque d’annulation du jeûne du mois de Ramadan à cause du Coronavirus ?