L’affaire des matches truqués en Algérie, qui a éclaté suite à la diffusion d’un enregistrement téléphonique entre le président de l’ES Sétif et un agent de joueur, n’a pas laissé la FIFA indifférente. La plus haute instance internationale de football suit de près ce dossier, selon le chargé de communication de la FAF, Salah Bey Aboud.

La Fédération internationale de football tient à être informée des rebondissements du scandale des matches truqués qui a entaché la réputation du sport algérien. Les deux principaux mis en cause dans l’affaire de l’enregistrement téléphonique font l’objet d’une enquête des instances du football et de la justice. Il s’agit du président de l’entente de Sétif, Fahd Halfaya auditionné jeudi 23 mai, et d’un agent de joueur convoqué pour le 28 mai prochain par la commission de discipline de la LFP.

La FAF avait annoncé qu’elle allait procéder, après les fêtes de l’Aïd El-Fitr, à l’installation officielle du responsable du Département intégrité. Une procédure qui a déjà été entamée par la FAF depuis juillet 2019 auprès de la FIFA, avec l’ambition de promouvoir l’intégrité et la protection des matches et des compétitions du football en Algérie.

Ainsi, la commission de discipline de la Ligue de football professionnel devrait se limiter à recueillir les témoignages des principales personnes impliquées dans cette affaire, en attendant le verdict de la justice. La FIFA aurait également demandé à être être mise au courant de la composante de la commission intégrité qui sera mise en place par la FAF.

À lire aussi :  La CAF dénonce « les propos inacceptables » du président de Naples sur la CAN

Par ailleurs, Salah Bey Aboud dénonce certaines parties qui tentent, selon lui, d’entraîner le président de la Fédération algérienne de football (FAF), Kheireddine Zetchi, dans cette affaire, du fait de sa proximité avec l’agent de joueur impliqué. « Même si l’on suppose qu’ils sont proches, Zetchi ne peut répondre des actes d’une autre personne. Je pense que certaines parties veulent entraîner le président de la FAF dans une affaire qui ne le concerne pas », a-t-il soutenu.

Lire aussi : Algérie : Nouveaux rebondissements dans l’affaire des matches truqués