La Confédération africaine de football (CAF) a infligé à la Jeunesse sportive de Kabylie (JSK) une amende de 32 500 dollars. Une sanction qui fait suite aux événements qui ont émaillé les rencontres du club en Ligue des champions africaine.

En effet, l'instance africaine de football a sommé la JSK de payer une lourde amende de 32 500 dollars, pour "jet de projectiles et utilisation de fumigènes et de laser lors des matches de poules de la Ligue des champions africaine (LDC)".

Sur son compte Twitter, le club a précisé que cette sanction financière de la CAF se compose de trois amendes. Dans le détail, il s'agit de 15 000 dollars pour jet de projectiles (bouteilles d'eau) et utilisation de fumigènes lors du match contre l'EST tunisien, de 10 000 dollars en raison des pétards allumés par les supporters lors de la rencontre face au Raja marocain et, enfin, de 7 500 dollars pour les événements antisportifs ayant marqué la confrontation avec le même adversaire marocain.

Mercato : Le club donne plus de précisions

Sur un le registre effectif, la JSK, toujours sur son compte Twitter, a fait savoir qu'elle n'avait contacté aucun joueur durant cette période d'arrêt provisoire des compétitions. "Aucun contact n’a été entrepris pour l’instant par respect au club et ses joueurs", lit-on dans la publication du club. Cependant, ce dernier affirme qu'il existe une stratégie de recrutement qui a fait l'objet de discussions entre la direction et l'entraîneur.

À lire aussi :  Les Algériens de l'OGC Nice se rendront-ils en Israël pour la Ligue Europa Conférence ?

Par ailleurs, le club s'est élevé contre certains agents de footballeurs qui n'hésitent pas, selon les dirigeants, à utiliser le nom de la JSK pour faire de la publicité à leurs joueurs. Le club dénonce, aussi, des personnes malintentionnées qui font monter une certaine catégorie de supporters contre la direction.

Lire aussi : Arrêt définitif du championnat en Algérie : Le président de la JSK se prononce