Le milieu franco-algérien de l'Olympique de Marseille Maxime Lopez intéresse la Fédération algérienne de football depuis quelques temps. Bien que celui-ci n'ait pas encore fait son choix entre l'équipe d'Algérie et celle de France, il semble avoir une préférence. Il l'a exprimée mercredi 10 juin sur les réseaux sociaux. 

« Est-ce que j’ai déjà pensé à jouer avec l’Algérie ? Honnêtement, non », a lâché le joueur lors d’un échange sur la plate-forme Twitch. Et de poursuivre : « On m’a posé 500 000 fois la question : mon frère (Julien Lopez) a joué en équipes de jeunes avec l’Algérie, ma mère est Algérienne, donc c’est vrai que j’ai la possibilité d'y jouer. Depuis que je suis en jeunes, je suis en équipe de France, donc je vais continuer là-dessus et on verra, mais ce n’est pas pour autant que je mets de côté l’Algérie ».

L'équipe d'Algérie comme deuxième option ?

Une déclaration qui risque de faire déchanter la FAF. Car si Maxime Lopez ne ferme pas totalement la porte aux Fennecs, il ne semble pas non plus chaud à l'idée de porter le maillot vert. A la lumière de ses déclarations, l'équipe d'Algérie n'est qu'un second choix pour le Marseillais. Autrement dit, il ne jouera pour l'Algérie que si ses espoirs d'intégrer l'équipe première de France s’évaporent.

À lire aussi :  La CAF dénonce « les propos inacceptables » du président de Naples sur la CAN

Le sélectionneur national algérien, Djamel Belmadi, n'avait pas caché son intérêt pour ce joueur, à l'instar d'ailleurs de Houssem Aouar (O Lyon) et d'autres binationaux. Mais il a toujours souligné qu'il ne forcerait personne à opter pour l'équipe de son pays d'origine. L'amour des couleurs et l'envie de les défendre constituent, pour l’entraîneur champion d’Afrique en titre, des atouts importants pour la sélection.

Lire aussi : Entre la France et l’Algérie : Rayan Aït-Nouri aurait fait son choix