La Fédération algérienne de football (FAF) persiste à demander la reprise du championnat de Ligue 1 et 2, suspendu depuis le 16 mars en raison de la pandémie du coronavirus. Tandis que le Comité scientifique estime qu'il est encore prématuré de relancer le championnat, ni les autres compétitions sportives. 

En effet, la FAF maintient son calendrier de la reprise des championnats de Ligue 1 et 2, qui consiste à poursuivre la compétition sur une durée de huit semaines après quatre semaines de préparation. Dans le même sillage, la fédération rappelle que seules les autorités publiques ont le pouvoir d'arrêter une date pour la reprise du championnat.

De leur côté, les clubs de football sont divisés sur la question. Certains se prononcent pour l'arrêt définitif de la compétition, et ce, en avançant l'argument de l'intérêt général. D'autres préfèrent attendre que les scientifiques tranchent la question de façon officielle pour se prononcer, disant espérer une reprise à organiser de façon à respecter les consignes sanitaires.

Le Comité scientifique se prononce avec prudence

Le professeur Bekkat Berkani, membre du Comité scientifique de suivi de la pandémie de coronavirus en Algérie, met en garde contre la reprise de la saison sportive dans les conditions sanitaires actuelles. Dans une intervention sur les ondes de Radio Chaîne 3, vendredi 26 juin, le Pr Bekkat Berkani a soutenu qu’il était encore prématuré de relancer les compétitions sportives, vu la persistance de la menace épidémique.

Par ailleurs, Abdelkrim Medouar, président de la Ligue de football professionnel (LFP) a indiqué que seules "les hautes autorités du pays" ont le pouvoir d'arrêter la compétition. Ainsi, contrairement au Comité scientifique, la FAF est favorable à la reprise du championnat de Ligue 1 et 2.

Lire aussi : Reprise du championnat de Football en Algérie : La FAF a tranché