Le joueur algérien d’Angers-SCO ( Ligue 1 française), Farid El Melali, fait parler de lui en France non pas pour ses performances sportives, mais pour une affaire de mœurs. Le joueur a été mis en garde à vue mercredi 8 juillet, suite à une plainte déposée contre lui pour une nouvelle affaire d'exhibition sexuelle. C'est ce qu'a rapporté le journal Ouest-France, selon lequel le mis en cause sera jugé le 25 août.

Les déboires de l'attaquant formé au Paradou AC (Algérie), Farid El Melali, avec la justice n'en finissent décidément pas. A peine deux mois après avoir été entendu dans une affaire d'exhibition sexuelle, il est de nouveau visé par une plainte similaire. Les faits de cette seconde affaire remontent aux 16 et 17 avril. C'est ce qu'a indiqué la victime, une femme de 25 ans, citée par le média français.

Selon la même source, la plaignante a reconnu le joueur algérien dans un journal. Entendu dans la matinée de mercredi 8 juillet par le procureur de la République d’Angers, Farid El Melali aurait reconnu les faits.

Le joueur sera jugé le 25 août

Le joueur de 22 ans, qui devra être jugé le 25 août, traîne ainsi deux affaires de même nature. Il a été interpellé une première fois pour exhibition sexuelle au début du mois de mai. Il a été également placé en garde à vue. Devant le procureur, il avait reconnu les faits et présenté, plus tard, des excuses publiques.

À lire aussi :  L'entraîneur du Maroc, Vahid Halilhodžić, démis de ses fonctions

Avec cette récidive, le joueur risque cette fois-ci gros. Il encourt même une peine de prison. Son club, Angers SCO, avec lequel il a prolongé son contrat jusqu’en juin 2023, risque aussi de le sanctionner. A rappeler, par ailleurs, que le joueur a inscrit cinq buts en ses six titularisations, cette saison.

Lire aussi : Exhibition sexuelle en France : L’Algérien Farid El Melali rompt le silence