Le procès des deux activistes du Hirak, Yasser Kadiri et Ahmed Sidi Moussa, s'est ouvert, ce mercredi 22 juillet, au tribunal de Timimoun (Adrar). Ainsi, le procureur de la République près dudit tribunal a requis contre les deux activistes dix ans de prison ferme. 

En effet, le Comité national pour la libération des détenus (CNLD) a annoncé, aujourd'hui sur sa page Facebook, que le procureur de la République près du tribunal de Timimoun a requis dix ans de prison ferme assortis d'une amende de 500 000 dinars contre Yasser Kadiri et Ahmed Sidi Moussa.

Le juge d'instruction a ordonné de mettre les deux activistes sous mandat de dépôt le 5 mai dernier. Une demande de mise en liberté provisoire introduite en leur faveur fut refusée le 16 mai par le tribunal de Timimoun, à Adrar. Yasser Kadiri et Ahmed Sidi Moussa sont accusés, entre autres, d'atteinte à l'unité de l'Algérie, outrage à un corps constitué et atteinte à la personne du président de la République.

Du nouveau dans l'affaire Khaled Drareni

Par ailleurs, le CNLD annoncé sur sa page Facebook que le tribunal de Sidi M'hamed d'Alger a fixé la date du procès du journaliste Khaled Drareni. En effet, le tribunal en question a fixé le procès du journaliste pour le lundi 27 juillet. Aussi, le même tribunal a fixé à la même date le procès de Samir Benlarbi et Slimane Hamitouche, ces deux derniers étant en liberté provisoire depuis le 2 juillet.

En outre, le CNLD a révélé que le tribunal de Tizi-Ouzou, en Kabylie, a condamné, dans un procès en appel, Mohamed Hamali et Challali Mourad à deux mois de prison ferme. Rappelons que les deux détenus ont écopé lors du premier procès d'un an de prison ferme. La procureur de la République avait demandé de durcir les condamnations.

Lire aussi : Algérie : Le ministère de la Justice autorise de nouveau les visites aux détenus