Le championnat algérien de football sera un peu particulier la saison prochaine, puisque les décisions du bureau fédéral concernant la saison 2019/2020 auront des répercussions inévitables sur l’exercice 2020/2021. A ce propos, il a été convenu que Ligue 1 hérite de 20 équipes et que la Ligue 2 soit composée de deux groupes. 

Les décisions entérinées, mercredi 29 juillet, par le Fédération algérienne de football au sujet du championnat 2019/2020 ont satisfait pratiquement tout le monde. En effet, à part l'ES Sétif et à un degré moindre le Mouloudia d'Alger et la JS Kabylie tous les autres clubs ont applaudi les initiatives de la FAF.

Il faut dire que la réaction des autres équipes ne pouvait pas être défavorable dans la mesure où toutes les formations concernées par la montée ont accédé et aucune équipe n'a rétrogradé. Finalement donc, l'instance de Kheïreddine Zetchi a trouvé la parade pour satisfaire la composante de la grande famille de football en Algérie.

Seulement, a-t-on pensé à la saison prochaine? Il faut savoir que la Ligue 1 sera composée de 20 équipes, ce qui donnera lieu à un championnat de 38 matchs en aller et retour. Comme en Europe, dira-t-on. Mais a-t-on vraiment les moyens de cette politique ?

Des matchs à la pelle

Avec un championnat à 16 clubs, l'on arrivait déjà mal à sortir la tête de l'eau en matière de gestion et de déroulement des matchs. Pour n'évoquer que les infrastructures, le nombre des stades homologables pour abriter des rencontres de "haut niveau" est limité.

À lire aussi :  Quel est le problème de Bennacer avec l'AC Milan ?

Les équipes de l'élite doivent, ainsi, à mettre le paquet pour permettre à leurs joueurs une bonne récupération, sachant que ces derniers seront appelés à disputer des rencontres à la pelle chaque mois. Si on y ajoute la coupe d'Algérie et les compétitions internationales pour les clubs concernés, certaines équipes ne connaîtront pas de répit.

S'agissant du championnat de la Ligue 2, qui sera donc composée de deux groupes de 18 clubs chacun, il sera également soumis à un calendrier draconien. C'est dire, en somme, que les décisions de la FAF risquent de créer des remous et des débordements la saison prochaine.

Lire aussi : Football : Le champion d’Algérie 2020 officiellement désigné