L’entraîneur algérien Rachid Belhout est décédé ce dimanche 9 août 2020 en France. L'ancien coach de la JS Kabylie est mort dans un tragique accident de voiture dans la ville française de Nancy, a-t-on appris de sources locales.

Né le 14 juin 1944 en Algérie, Rachid Belhout est décédé à l'âge de 76 ans dans la nuit de samedi à dimanche. Le natif de la wilaya de Sétif est mort suite à un tragique accident de la route à la suite d'une collision sur la route de Nancy en France. Il revenait du mariage d'une de ses nièces et était accompagné de deux de ses frères. L'un de ses derniers est d'ailleurs décédé aussi. Tandis que l'autre se trouve dans un état critique à l'hôpital de Nancy.

Rachid Belhout avait entraîné plusieurs clubs en Algérie

Pour rappel, le défunt, père de quatre enfants, a entraîné de nombreux clubs en Algérie. À commencer par le club de sa ville natale, l'ES Sétif qu'il a entraîné en 2006 avant de rejoindre la saison suivante, l'ASO Chlef pour une saison. Après un court passage au Mouloudia club El Eulma, Rachid Belhout s'engage avec le club tunisien de l'Olympique de Béja, où il gagne l'édition 2010 de la Coupe de Tunisie de football.

À lire aussi :  Entre l'Algérie et la France, Yacine Adli a tranché

Mais en décembre 2010, Rachid Belhout retourne au pays pour entraîner le club le plus titré d'Algérie, la JS Kabylie. Le coach avait permis au club kabyle de remporter la Coupe d'Algérie de la saison 2010/2011. Il s'agit d'ailleurs du dernier trophée remporté par les canaris. En fin de saison, suite à un désaccord avec la direction de la JSK, Belhout quitte le club. Il a ensuite entraîné d'autres clubs algériens, à l'image du CS Constantine puis l'ASO Chlef et le MC El Eulma avant de quitter le pays.

Lire aussi : La CAF inflige une lourde amende à la JS Kabylie