Le joueur algérien d'Angers, Farid El Melali, a été condamné ce jeudi 29 octobre dans l'affaire d'exhibition sexuelle pour laquelle il était poursuivi. Il a écopé d'une peine de six mois de prison avec sursis, assortie d'une amende de 2 000 euros.

Le verdict dans l'affaire des mœurs dans laquelle est accusé Farid El Melali, visé par deux plaintes déposées par deux femmes différentes, il y a quelques mois, est tombé ce jeudi 29 octobre. L'ailier gauche, présenté devant le tribunal dans le cadre d’une comparution de reconnaissance préalable de culpabilité (CRPC), a été condamné à six mois de prison avec sursis.

Cette peine est assortie d'un sursis probatoire de 18 mois. Le joueur, appelé à suivre des soins psychiatriques, a été également condamné à verser une amende de 2 000 dinars. El Melali doit aussi indemniser ses deux victimes pour "préjudice moral". Pour rappel, Farid El Melali a été à plusieurs reprises au cœur de scandales du genre. Il a été arrêté par la police française au moins deux fois.

Un joueur talentueux en train de gâcher sa carrière

Selon la presse locale, des voisins avaient surpris le joueur, au mois de mai dernier, en train d’exhiber ses parties intimes dans la cour de l'immeuble, le regard braqué sur sa voisine (une des plaignantes) du rez-de-chaussée. Alertés, les éléments de la police sont vite intervenus pour interpeller l’Algérien. Conduit au commissariat, El Melali a reconnu les faits pendant sa garde à vue.

À lire aussi :  Karim Benzema affiche ses ambitions pour la prochaine saison

Notons que le joueur, formé au Paradou AC, en Algérie, a prolongé, le 4 mai dernier, son contrat avec son club actuel, Angers SCO. Néanmoins, il n'a disputé que deux rencontres avec son équipe cette saison. Pis, l'Algérien de 23 ans s'est vu reléguer à l'équipe réserve par mesure disciplinaire. Promis à un avenir radieux, le joueur est en train de gâcher sa carrière.