L'entraîneur de l'équipe nationale d'Algérie a évoqué, lundi 9 novembre, son avenir. Lors d'un entretien accordé à la chaîne qatarie Bein Sports, il a affirmé que ce qui comptait pour lui, c'était la sélection algérienne et les objectifs fixés avec cette dernière. 

Bonne nouvelle pour les supporteurs de l'équipe nationale algérienne. Le coach Djamel Belmadi n'envisage pas de quitter le navire de sitôt. C'est ce qu'il a déclaré, lundi, à Bein Sports : "Je suis avec l’Algérie, et à 2000%. Le Mondial n’est pas un objectif moindre. Je ne peux pas penser à faire quelque chose d’autre. Aujourd’hui c’est l’Algérie et rien que l’Algérie », a-t-il indiqué.

Une déclaration qui va couper l'herbe sous les pieds des clubs qui désirent l’enrôler. Djamel Belmadi estime cependant que la carrière d'un entraîneur dépend de plusieurs paramètres et que l'on ne peut pas savoir ce que l'avenir nous réserve.

« Quand j’étais joueur, j’ai essayé d’avoir un plan de carrière, qui a été plus ou moins respecté. J’ai donné le meilleur de moi-même en étant ambitieux. Mais pour cette carrière de coach, il faut vraiment avoir beaucoup d’humilité. Car ce métier est tellement aléatoire, et dépend de beaucoup de choses. Notamment des joueurs. Ce sont eux les acteurs principaux. Je n’ai donc pas de plan de carrière », a-t-il dit.

À lire aussi :  Le président de la Fecafoot, Samuel Eto'o, parle de l'Algérie

Ambitions: aller au mondial et faire bonne figure

Évoquant le mondial 2022 prévu au Qatar, Belmadi ne cache pas ses ambitions pour ce tournoi. « L’objectif, c’est déjà d’y être, avec notre titre de la CAN, on a donné beaucoup d’espoirs aux compatriotes. Ils nous voient là-bas et on se voit là-bas. On sait que c’est compliqué et que ce n’est pas une chose aisée.

Y aura 5 équipes africaines qui y seront seulement. Ensuite, si on a le bonheur d’y être, et qu’on aura mérité la phase finale, il faudra se préparer au mieux pour aller le plus loin possible. Dire qu’on peut atteindre les quarts ou les demies, ça serait manquer d’humilité. Mais on n’ira pas jouer petits bras, en se contentant d’une participation. On fera le maximum », souligne celui qui a su redorer le blason de l'équipe d'Algérie de football.