Le Rassemblement national, parti d’extrême droite française, ne veut décidément pas lâcher le joueur international algérien de l’OGC Nice, Youcef Atal. Le parti de Marine Le Pen multiplie les appels pour inciter son club employeur à le renvoyer. 

Le vice-président du groupe du Rassemblement national (RN) au Conseil régional de Provence-Alpes-Côte d’Azur, le dénommé Philippe Vardon, a initié cette semaine une pétition appelant au limogeage de l’Algérien.

« J’appelle tous les Niçois, supporters du Gym, amoureux ou amis de Nice, à signer (…). Atal est totalement disqualifié pour continuer à porter les couleurs de notre club. Si Patrick Vieira le soutient, montrons aux dirigeants de l’OGC Nice que ce n’est pas notre cas », écrit-il.

Le RN revient à la charge

Cette pétition, au titre significatif « Virons Youcef Atal ! », n’emballe cependant pas grand grand monde, pour reprendre l’expression du journal Nice-Presse, qui a rapporté l’information. Lancée le 2 novembre dernier, la pétition, relayée pourtant par plusieurs sites du même parti, n’a rassemblé, en dix jours, que 1 694 signatures, soit 4.7% des places à l’Allianz Riviera (le stade de Nice), selon la même source.

« Le jeune Aiglon est donc parti pour fouler encore un moment la pelouse de notre stade », conclut Nice-Presse. Pour rappel, le même responsable du Rassemblement national, présidé par Marine Le Pen, n’en est pas à son premier appel au limogeage du joueur, depuis son « like » polémique.

Une pétition qui n’emballe pas grand monde

« “Qu’Allah écrase de son châtiment”, voici le message (d’un combattant de MA musulman) que Youcef Atal, joueur star de l’OGC Nice et international algérien, a liké hier (ndlr, vendredi 30 octobre), le lendemain de l’attentat de Nice pour lequel il n’a eu un mot. Le club doit réagir et l’exclure ! Il ne peut plus porter les couleurs de notre ville », avait écrit, samedi 31 octobre, l’homme politique sur sa page Facebook.

Le joueur algérien n’a pas tardé à s’expliquer sur son « like » : « J’ai liké un post de Khabib, car je suis fan du sportif. Je n’ai voulu blesser personne. Je suis profondément touché par le dernier attentat à Nice. Je suis musulman et je suis contre le terrorisme », s’est défendu Youcef Atal sur son compte Instagram.