L'entraîneur de l'équipe d'Algérie, Djamel Belmadi, est revenu, mercredi 18 novembre, sur le cas du latéral droit algérien de l'OGC Nice, Youcef Atal. Dans une déclaration à l'émission Top of the Foot de RMC, le coach algérien estime que son poulain a besoin d'un accompagnement de la part de son club. 

Devenu un élément clé dans l'échiquier de Belmadi, Youcef Atal n'est pas épargné par les blessures. Djamel Belmadi, qui s'est exprimé sur sa situation à l'occasion du dernier regroupement des Verts, avait envoyé un message clair à son poulain, en lui conseillant de mettre "tous les atouts de son côté" afin d'éviter les blessures à répétition.

Le premier responsable de la barre technique des champions d'Afrique a encore évoqué le cas Atal mercredi 18 novembre. "Youcef sait ce que je pense de lui. C'est un super gars, un super joueur surtout", a-t-il dit sur RMC, laissant entendre qu'il n'accablait pas le joueur.

"Youcef sait ce que je pense de lui"

Il a affirmé que sa précédente déclaration était plutôt destinée aux clubs qui devaient, selon lui, accompagner les joueurs étrangers. "Je suis pour que ces joueurs qui viennent d'Algérie, même s'il a passé une année en Belgique (Courtrai en 2017-2018, ndlr), aient un accompagnement", plaide Djamel Belmadi.

À lire aussi :  Quel est le problème de Bennacer avec l'AC Milan ?

"Si je dis ça, c'est parce que j'ai été sollicité par les clubs. Je leur explique qu'on ne peut pas balancer des gars comme ça. Les salaires ne sont plus les mêmes... Il faut accompagner, pour le bien de tout le monde. Le choc des cultures est énorme", explique encore le même entraîneur.

Djamel Belmadi, qui a estimé que même les joueurs avaient leur part de responsabilité dans cet état de fait, considère que tout le monde : clubs, familles, entourage, etc. doit s'impliquer pour le bien des joueurs.