Le défenseur international algérien Djamel Benlamri est revenu mardi 24 novembre 2020 sur son transfert à l’Olympique Lyonnais (OL). Dans un entretien accordé au site Olympique-et-Lyonnais.com, il explique en effet son choix.

Djamel Benlamri à l'OL ! La nouvelle avait surpris plus d'un l'été dernier. Il faut dire que nul ne pouvait prédire une telle destination à ce joueur âgé, faut-il le rappeler, de 30 ans. Lui même ne s'attendait pas d'ailleurs. « Si j’avais l’idée de jouer en Europe ? Absolument pas", a-t-il confié en effet au site Olympique-et-Lyonnais.com.

A vrai dire à un tel âge, beaucoup de joueurs ont fait plutôt le chemin inverse pour rejoindre des clubs du Golfe. Au crépuscule de sa carrière le champion d'Afrique voulait connaitre d'autres sensations en privilégiant le volet sportif à l'argent.

"Je ne vais pas mentir, jusqu’ici j’avais choisi des clubs par rapport à l’argent. Quand j’étais en Arabie Saoudite, je gagnais très bien ma vie. Là-bas, il n’y a pas de pression, on jouait un match par semaine… C’était très tranquille", a-t-il indiqué

Djamel Benlamri affirme que la dernière Coupe d'Afrique des nations (CAN) lui a servi de déclic et lui a donné des idées. "Après la Coupe d’Afrique des nations gagnée par l’Algérie, j’ai pensé différemment. J’ai vu mes amis de la sélection qui évoluaient pour la plupart en Europe, j’ai affronté durant cette CAN un attaquant comme Sadio Mané et j’ai répondu présent donc je me suis dit : “Djamel, réveille-toi, tu peux jouer en Europe.” J’ai eu un déclic, je me suis remis en question et j’ai atteint cet objectif en signant dans un grand club comme l’OL », a-t-il expliqué.

À lire aussi :  Djamel Belmadi tranche sur son avenir en équipe d'Algérie

A noter que jusqu'ici, l'international algérien n'a joué que 38 minutes depuis son arrivée à Lyon. C'était lors du mach face à Lille. Ce jour là, "le guerrier" algérien a épaté tout le monde en réalisant une entrée fracassante. Contre toute attente, son coach continue de l'ignorer.