L’ancien sélectionneur national Rabah Madjer a évoqué la nationalité sportive de son fils, Lotfi Madjer, qui a opté pour la sélection qatarie au lieu de celle de l'Algérie. L'ancien international algérien a expliqué que son fils n'avait reçu aucune convocation de la part de l'Algérie, considérant que la fédération algérienne l'avait « ignoré ». 

Lotfi Madjer, fils de la légende algérienne de football Rabah Madjer, évolue depuis quelques mois avec la sélection U19 du Qatar. Un choix qui a fait beaucoup de bruit en Algérie. Interrogé à ce propos par le journal qatari Al Arab, le prédécesseur de Djamel Belmadi à la tête de l'EN a révélé que son fils n'avait reçu aucune convocation de la part de l'Algérie.

Madjer a confié qu'il avait lui-même demandé qu'on fasse appel à son fils, mais en vain. « Quand j’étais sélectionneur de l’équipe nationale algérienne, mon fils évoluait à l’époque au Paradou AC et était le meilleur buteur de son équipe. J’ai même proposé à un responsable de la Fédération algérienne de football ainsi qu’à un entraîneur de le convoquer en sélection. Malheureusement, ils l’ont ignoré, et il n’a reçu à ce jour aucune convocation pour porter les couleurs algériennes », a déclaré l’ancien sélectionneur des Verts.

« C'est à mon fils de choisir entre le Qatar et l'Algérie »

Notons que le joueur Lotfi Madjer possède la double nationalité algérienne et qatarie. Ce qui lui permet de choisir entre les deux sélections. Il faut préciser que même en cas de participation aux matchs officiels de la sélection U19 du Qatar, le joueur peut toujours jouer pour l’Algérie, si bien entendu son pays d’origine fait appel à lui. En effet, les règlements de la FIFA disposent qu’un joueur peut changer de nationalité sportive tant qu’il n’a pas encore joué de match officiel avec une sélection A. Ce qui n’est pas encore le cas du fils de Rabah Madjer.

En attendant, l'ancien joueur du FC Porto affirme que c'est à son fils de décider tout seul de son avenir international : « Maintenant, c’est à mon fils de trancher concernant sa carrière internationale, pas moi ».

Lire aussi : Equipe d’Algérie : Rabah Madjer sort du silence et crie à l’injustice