Plus menacé que jamais, Zinedine Zidane sait qu’il doit redresser la barre avant de se faire licencier. L’ancien meneur de jeu est en danger après la défaite du Real Madrid contre Shakhtar Donetsk, en Ligue des champions.

Selon le journal espagnol AS, les responsables madrilènes auraient laissé un sursis d'une dizaine de jours pour Zidane. Ils attendraient de voir ce que l'équipe donnera lors des deux prochains matches face à Séville, en Liga, et contre Borussia Mönchengladbach, en Champions League.

Loin de se poser en victime, l’ancien ballon d’or prend toutes ses responsabilités. « Je n'ai jamais pensé que j'étais intouchable. Jamais. Ni en tant que joueur, ni en tant qu'entraîneur, ni en tant que personne », a-t-il reconnu vendredi, en conférence de presse.

« J'ai fait plusieurs saisons ici, ça a toujours été difficile, poursuit Zinedine Zidane. Aujourd'hui, parce que c'est le présent, on a envie de dire que c'est le (moment) le plus difficile, c'est comme ça. Je me sens fort pour trouver des solutions avec mes joueurs. Demain (samedi), on a une opportunité de faire un grand match contre un grand adversaire ».

Zinedine Zidane peut compter sur le « soutien du club » et la « confiance » de ses joueurs.  « Les joueurs, ce qu'ils veulent, c'est jouer, et ils m'ont toujours montré leur soutien. On l'oublie parfois, mais ce sont les premiers à être mécontents. On va se serrer les coudes et se sortir de cette mauvaise passe », a promis Zidane.

À lire aussi :  L'Olympique de Marseille attentif à la situation d'Islam Slimani

A noter que depuis quelques semaines, la presse espagnole n’a pas été tendre avec Zinedine Zidane. Ce dernier a essuyé de sévères critiques pour ses chois tactiques. Pourtant, le coach d'origine algérienne du Real Madrid ne s’est pas échappé, assumant très tôt sa part de responsabilité dans les revers de son équipe.

Lire aussi : Real Madrid : Bonne nouvelle pour Zidane et Benzema