L'international algérien Riyad Mahrez a failli atterrir à l'Olympique de Marseille à deux reprises ; en 2010 et en 2014. Le journal français L'Equipe est revenu, dans son édition de mardi 8 décembre, sur le transfert raté de Mahrez. Un joueur qui s'est épanoui depuis, en devenant l'un des meilleurs à son poste.

Le média français a apostrophé Franck Passi, le recruteur de l'OM en 2010, lorsque Mahrez est venu faire des essais du côté du Vélodrome. Ce qu'il raconte est juste ahurissant et risque de faire jaser les supporters du club phocéen.

« On monte un match d’entraînement exprès pour le voir, la réserve contre les moins de 19 ans, trois fois trente minutes. Il fait un match correct, il n’est pas au-dessus des autres. Je demande à le garder une semaine pour qu’on se fasse une idée. Les deux autres coaches présents sont du même avis, tout comme le directeur du centre, Henri Stambouli. On fait remonter à la direction sportive, qui répond : “Non, décidez-vous tout de suite’’. Si José avait dit ‘‘On le garde’’, il serait resté. Je venais de passer quatre ans au recrutement, on étudiait un joueur sur une dizaine de rencontres, il aurait fallu qu’il explose sur ce match pour qu’on le conserve. Juger sur un seul match, c’est compliqué », a raconté Franck Passi. Et d'avouer : « On s’est trompés ».

À lire aussi :  Les Algériens de l'OGC Nice se rendront-ils en Israël pour la Ligue Europa Conférence ?

« On s'est trompés »

L'actuel ailier de Manchester City a été proposé une autre fois, en 2014, à l'équipe de Marseille, présidée alors par Vincent Labrune. « Je n’avais rien contre lui, mais je ne connaissais pas Mahrez à l’époque. On n’avait pas d’argent, on s’est surtout évertués à prendre le premier choix de Bielsa à ce poste Lucas Ocampos (Monaco), en prêt, au mercato d’hiver », a confié Labrune, selon la même source.

Pour rappel, Riyad Mahrez s'est déjà exprimé sur son transfert raté à Marseille. « José Anigo est descendu me voir sur le terrain. Il m’a invité dans son bureau pour m’informer que je l’intéressais et qu’il voulait me faire signer. J'étais hyper content. J’allais signer dans mon club de cœur. Mais quatre jours après, on m’appelle pour m’informer qu’ils ont pris un autre joueur à ma place. C’était Omrani, je pense », avait-il dit en juillet dernier.