L'ancien international algérien Ali Benarbia a subi un redressement fiscal de 4 millions d’euros en France. Selon le site d’investigation Médiapart, l’ancien champion de France de football avec Monaco et Bordeaux était payé via une société fictive au Qatar et prétendait habiter dans l’émirat, alors qu’il vivait à Paris.

Selon la même source, Ali Benarbia devra payer la modique somme de 4 millions d’euros au fisc français. Pendant des années, l’ancien milieu de terrains des Fennecs était payé via une société fictive au Qatar et prétendait habiter dans l’émirat, alors qu’il vivait à Paris.

Le consultant pour le groupe NextRadioTV ne semble pas avoir déclaré l'ensemble de ses activités. Il aurait caché une partie de ses revenus ainsi que sa résidence dans la capitale française. Un probable système d'évasion fiscale révélé au grand jour par Médiapart.

Ali Benarbia était l’un des meilleurs milieux offensifs de la Ligue 1 dans les années 1990. Champion de France sous les couleurs de l’AS Monaco puis des Girondins de Bordeaux, il a rejoint le PSG en 1999 puis Manchester City en 2001.

Il a ensuite rejoint le Qatar en 2003 avant de prendre sa retraite sportive en 2006, à l’âge de 37 ans. Ali Benarbia est alors resté dans le pays du golfe, où il est devenu consultant pour la chaîne Al Jazeera et conseiller de la fédération qatarie de football.

Ali Benarbia est né à Oran, en Algérie, le 8 octobre 1968. Après un an, il déménage avec sa famille dans le sud de la France, où il fait ses débuts en club avec le club de Martigues. Le meilleur joueur du Championnat de France en 1999 a été longuement convoité et attendu en équipe d'Algérie, mais Ali Benarbia n’a intégré les Verts qu’en fin de carrière. Il aura, au total, porté le maillot algérien à neuf reprises entre 2000 et 2001.