La vaccination contre le covid-19 en Algérie va commencer en janvier. C'est ce qui ressort du dernier tweet du chef de l'Etat, Abdelmadjid Tebboune, évoquant les orientations qu'il a données ce dimanche 20 décembre au Premier ministre.

En effet, Abdelmadjid Tebboune semble avoir tranché sur le lancement de la campagne de vaccination contre le covid-19 en Algérie. Selon le contenu de son tweet, l'entame de la campagne se fera en janvier 2021. Contre toute attente, il prend de court tous les responsables en charge de la lutte contre la pandémie, particulièrement ceux qui affirmaient que la vaccination ne devrait pas commencer avant des mois.

"J'ai donné des instructions au Premier ministre pour qu'il préside une réunion avec le Comité scientifique en charge du suivi de la situation sanitaire, pour choisir le vaccin adéquat contre le covid-19 afin de lancer l'opération de vaccination à partir de janvier 2021", a fait savoir le chef de l'Etat dans son message sur le réseau social Twitter.

En fait, beaucoup a été dit sur les perspectives de la vaccination contre le covid-19 en Algérie. Comme le président de l'Agence nationale de la sécurité sanitaire, le professeur Kamel Sanhadji, qui a affirmé, début décembre, que la campagne allait commencer en janvier.

À lire aussi :  La harga devient un projet familial en Tunisie

Mais le lendemain, il fera une déclaration différente, estimant que l'opération de vaccination ne pouvait être lancée avant six mois. Ce changement était intervenu après un rappel à l'ordre du ministre de la Santé Abderrahmane Benbouzid qui a affirmé à la même période que l'Algérie était à l'étape du choix du vaccin. Et qu'il fallait attendre encore quelques mois pour voir le vaccin atterrir dans notre pays.

Lire aussi : « L’Algérie n’a pas les moyens d’acquérir certains vaccins contre la Covid-19 »