La direction de la Jeunesse sportive de Kabylie (JSK) a annoncé, ce lundi 4 janvier, que quatre joueurs de l'effectif avaient été testés positifs au Covid-19, dont le capitaine Rezki Hamroune. Un coup dur pour la JSK qui s'apprête à disputer son match retour face à la formation de l’US Gendarmerie nationale du Niger, pour le compte du 2e tour préliminaire de la Coupe de la CAF.

Mauvaise nouvelle pour les amoureux de la JS Kabylie. La direction du club le plus titré d'Algérie a annoncé, ce lundi via sa page officielle Facebook, que quatre joueurs de l'effectif étaient contaminés par le coronavirus. « Les résultats des tests PCR effectués par l'équipe ont révélé quatre cas positifs au Covid-19. Les quatre joueurs concernés ont été mis immédiatement en isolement », lit-on dans le communiqué de la JSK.

La Radio de Tizi Ouzou a révélé l'identité des quatre joueurs. Il s'agit du capitaine Rezki Hamroune, du jeune arrière droit Ahmed Kerroum, du défenseur central Nassim Mekideche ainsi que du jeune attaquant Massinissa Nezla. Les quatre éléments, qui se trouvent donc en isolement, seront naturellement out pour les prochaines rencontres de leur club.

Youcef Bouzidi quitte la JS Kabylie

Il s'agit là d'un coup dur pour le club kabyle, d'autant plus que la nouvelle tombe à la veille d'un rendez-vous africain important face à l’US Gendarmerie nationale du Niger. La JS Kabylie, avantagée par son succès de la première manche, aspire à arracher son billet des 16es de finale (bis) de la Coupe de la Confédération africaine de football (CAF).

Notons enfin que le match, prévu mardi 5 janvier à 15 heures, au stade du 1er Novembre de Tizi Ouzou, sera le dernier pour l’entraîneur Youcef Bouzidi à la tête du staff technique kabyle. Arrivé en novembre dernier à la place du Tunisien Yamen Zelfani, Bouzidi va quitter la JSK, après un accord à l'amiable avec la direction. C'est l'entraîneur français Denis Lavagne, qui est passé par le CS Constantine, qui devrait le remplacer, à partir de mercredi.

Lire aussi : La JS Kabylie reçoit 2 milliards de la part de l’APW de Tizi Ouzou