La valse des entraîneurs continue au sein de la JS Kabylie qui aura consommé pas moins de six coachs de moins de trois ans. L'ère du président Cherif Mellal, c'est un entraîneur tous les cinq mois. Si le limogeage de certains coachs est justifié, ce n'est pas le cas pour d'autres. 

Cela est d'ailleurs valable pour le dernier driver de la JSK, Youcef Bouzid. Limogé, ce dernier a pourtant quitté le club sur une bonne note, après la brillante qualification en Coupe de la Confédération africaine de football (CAF). Une qualification validée ce mardi 5 janvier à Tizi Ouzou, après la victoire (2-0) devant l'US Gendarmerie du Niger, que la JSK de Bouzidi avait battue à l'aller sur le score de 2 à 1.

Le limogeage de cet entraîneur en a surpris plus d'un sachant qu'il a réalisé d'assez bons résultats depuis son arrivée, il y a à peine un mois. Sous sa houlette, les Canaris ont, en effet, enchaîné deux victoires, dont une en déplacement, un match nul et une seule défaite.

Cherif Mellal, lui, n'a pas trouvé les mots pour expliquer la décision de se séparer de son désormais ex-coach. Le boss kabyle s'est contenté d'évoquer « des choses internes » comme seul argument. Une explication qui peut en dire long sur le mode de gestion du plus prestigieux club d'Algérie.

« Jusqu'à quand ? »

L'autre entraîneur que la galerie des Jaune et Vert regrette encore, c'est le Français Franck Dumas, sacré champion d'Algérie avec le CR Belouizdad la saison dernière. Et pour cause, Dumas a réalisé un parcours pour le moins exemplaire avec les Canaris durant l'exercice 2018/2019, à l'issue duquel la JSK a terminé deuxième du championnat. Chose qui ne lui est pas arrivée depuis des lustres.

Aussi surprenant que cela puisse paraître, Cherif Mellal et la direction du club ont « osé » le virer, au grand dam des supporters de la JSK. Un club qui se cherche depuis, comme en témoignent ses résultats en dents de scie. Une instabilité dans les résultats due à l'instabilité chronique qui caractérise la barre technique. Jusqu'à quand ? se demandent les amoureux du club.