D’origine algérienne, le jeune boxeur Billal Bennama est le premier Français à obtenir son ticket pour les Jeux Olympiques. En effet, à 22 ans, il disputera son premier tournoi aux JO de Tokyo. Malgré le report du tournoi olympique, le boxeur continue de se préparer, visant le titre, indique, ce mardi 19 janvier, le média français Le Courrier de l’Atlas.

Selon la même source, le jeune boxeur, Billal Bennama, constitue l’étoile montante de la boxe française. Ambitieux d’obtenir le titre aux Jeux Olympiques de Tokyo, le jeune boxeur de 22 ans a déclaré sans détour : « J’y vais pour faire l’or ». Billal Bennama s’entraîne depuis son enfance dans une salle de la banlieue de Toulouse, sous le regard de son père qui a aussi été son premier entraîneur.

Le premier boxeur français à accéder aux JO

Le jeune pugiliste est l’un des premiers boxeurs français à composter son billet pour Tokyo, et ce, dès le 16 mars 2020, peu de temps avant que la pandémie ne mette un terme au tournoi de qualification européen. « Je commençais à m’échauffer et d’un coup le responsable arrive et dit que la compétition risque d’être annulée », se remémore-t-il. « Il est revenu 15-20 minutes après pour dire que finalement c’était bon »,  a-t-il fait savoir.

Aussi, l’espoir de la boxe française poursuit en déclarant que malgré « des hauts et des bas », il reconnaît néanmoins quelques avantages au report des JO de Tokyo (Japon). « Ça me permet de progresser encore, de peaufiner les détails. Pour moi, il n’y a pas d’argent ou de bronze, j’y vais pour faire l’or. J’ai le potentiel, donc c’est à moi de tout faire pour aller jusqu’au bout et ne pas avoir de regrets » a-t-il estimé.

Billal Bennama sur les traces de son père

Ainsi, le père du jeune boxeur, Mohamed Bennama, fils d’immigré algérien, a lui-même connu une brillante carrière dans la boxe. Médaillé de bronze aux championnats du monde militaire, il a connu le même succès lors  des championnats d’Afrique 1984. En France, il se hisse même en finale du tournoi de France en 1990, mais doit arrêter ensuite sa carrière à cause d’une blessure mal soignée.

Depuis, il connaît également le succès en tant qu’entraîneur. Il a notamment entraîné l’ancien champion du monde Mahyar Monshipour. Et c’est à l’âge de 4 ans qu’il fait démarrer la boxe à quatre de ses six enfants. Billal est sans doute celui dans lequel il place ses meilleurs espoirs. À 17 ans, il parvient à participer en 2016 au tournoi de qualification pour les Jeux olympiques de Rio.

Lire aussi : Quatre Algériens nominés pour le titre du meilleur joueur maghrébin de l’année