L'annonce de la destitution de Cherif Mellal du poste de président de la JS Kabylie a fait le tour des réseaux sociaux et des chaînes de télévision ce mercredi 20 janvier. Rapidement, la direction du club kabyle a démenti cette rumeur, en menaçant l'auteur de cette « fausse information » de poursuites judiciaires. 

Cherif Mellal ne va pas quitter la JS Kabylie. Le président du club le plus titré d'Algérie a démenti l'information qui a beaucoup circulé sur les réseaux sociaux depuis l'après-midi de ce mercredi. C'est l’ancien vice-président de la JS Kabylie Malik Azlef qui a annoncé que Cherif Mellal ne serait plus président de la JS Kabylie à partir de demain jeudi 21 janvier. Il a également avancé que Nassim Benabderrahmane serait chargé d'assurer l'intérim jusqu'au 11 février prochain. Une annonce qui a vite fait le tour du net et des chaînes de télévision algériennes.

« Cherif Mellal ne quittera pas la JS Kabylie »

Face à la rumeur qui bruissait, la direction de la JS Kabylie a tenu à « démentir l'info d'El Heddaf TV, relayée par les réseaux sociaux selon laquelle Mellal n'est plus président et que Benabderrahmane est chargé d'assurer l'intérim jusqu'au 11 février prochain », lit-on dans un communiqué publié sur la page officielle Facebook de la JSK. Le club kabyle a qualifié cette information de « nulle et non avenue ».

Par ailleurs, les dirigeants de la JSK ont affirmé, dans le même communiqué, que le club n'allait pas lâcher cette affaire et que l'auteur de l'information de la destitution de Cherif Mellal de la JS Kabylie, Malik Azlef en l'occurrence (sans le citer), « répondra devant les juridictions compétentes pour avoir avancé des allégations portant atteinte à la personne du président en exercice et à la stabilité du club ».

https://www.facebook.com/jsk.club.dz/posts/2619228814966211

Lire aussi : Kabylie : 7 supporteurs de la JSK condamnés à la prison avec sursis