Le président de la Fédération algérienne de football (FAF) Kheïreddine Zetchi a décidé de sortir de son silence, ce mercredi 27 janvier 2021, et réagir au rejet de son dossier de candidature à un poste au sein du bureau exécutif de la Fédération internationale de football (FIFA).

Le candidat représentant l'Algérie pour le poste du conseil de la FIFA, Kheireddine Zetchi a vu son dossier rejeté. Suite à quoi, l'actuel président de la Fédération algérienne de football (FAF) a réagi, via un message vidéo, partagé sur le site de la fédération algérienne. Dans son message, Zetchi a voulu « éclairer l’opinion publique » en confirmant avoir « reçu hier (mardi 26 janvier, NDLR), une correspondance de la commission de contrôle de la FIFA qui invalide ma candidature », a-t-il affirmé.

Sur les raisons de ce rejet, Kheireddine Zetchi a souligné que « les raisons invoquées sont de ne pas avoir mentionné dans le questionnaire deux sanctions, à savoir une sanction interne prononcée en 2016 alors que j’étais officiel dans mon club, pour une déclaration à la presse, et la seconde est une sanction au niveau de la Confédération africaine (CAF) pour avoir quitté le comité d’organisation du Championnat d’Afrique des nations CHAN-2018 au Maroc », a indiqué le président de la FAF.

À lire aussi :  La CAF dénonce « les propos inacceptables » du président de Naples sur la CAN

Zetchi va déposer un recours

Par ailleurs, le patron de la Fédération algérienne de football a fait savoir qu'il n'allait pas en rester là et qu'il déposerait un recours auprès de la FIFA. « J’ai rempli le formulaire de bonne foi. Aujourd’hui, je ne voudrais pas donner plus de détails, car je veux user de mon droit de recours », a laissé entendre Zetchi qui promet de « donner plus d’éclaircissements sur ce dossier, après la décision finale ».

À noter qu'avec le rejet du dossier de l'Algérien, trois candidats restent en course pour les deux sièges libérés en fin de mandat de quatre ans par le Tunisien Tarek Bouchamaoui et l’Egyptien Hani Abo Rida. Il s'agit du Marocain Fawzi Lekdjaâ, de l’Equato-Guinéen Gustavo Ndong et d’Abo Rida, qui brigue un second mandat. Les élections auront lieu en marge de l’Assemblée générale élective de la CAF, le 12 mars à Rabat ( Maroc ).

Lire aussi : Polémique sur les joueurs franco-algériens en équipe nationale : La réponse de la FAF