C'est une véritable cacophonie qui s'est installée au sein de la grande famille de la JS Kabylie, après l'accélération des événements enregistrée mercredi 10 février. Les supporters se retrouvent dans le désarroi, ne sachant plus ce qui se passe dans leur club favori.

Le dernier épisode en date laisse perplexes les fans du club kabyle. Le directeur général (DG) de la SSPA/JSK et l'un des actionnaires du club, Nassim Benabderrahmane, a présenté sa démission, quelques heures après l'annulation, mercredi, par le tribunal de l'Assemblée générale extraordinaire (AGEx) des actionnaires, programmée par les adversaires de Cherif Mellal pour ce jeudi 11 février.

Dans sa lettre de démission postée sur les réseaux sociaux, Nassim Benabderrahmane accuse la direction actuelle, sans la citer, d'avoir signé des documents en son nom qui ont provoqué des dysfonctionnements ayant entraîné des entraves dans son mandat de DG.

Le DG de la SSPA démissionne, mais...

Cependant, d'aucuns ont remarqué que le document posté sur les réseaux sociaux ne contient ni le cachet ni la griffe de l'auteur. Cela a permis au président de la JS Kabylie, Cherif Mellal, qui est également président du Conseil d'administration, de contester l'authenticité du document. Ce qui a ajouté du flou au brouillard qui règne au sein de la maison « jaune et vert ».

À lire aussi :  Après ses attaques contre Zidane, le sort de Noël Le Graët scellé

D'ailleurs, il n'a pas manqué de le crier lors de la conférence de presse animée mercredi soir en compagnie de l'avocat du club, Me Tayeb Boughazi. « Quelle démission ? Vous l'avez vue, cette démission ? Arrêtez de vous fier aux réseaux sociaux ? Moi, je n'ai pas reçu de démission ! » a martelé Cherif Mellal face à un journaliste qui évoquait la démission du DG de la JSK.

Les supporters peinés de voir les dirigeants se donner en spectacle

La fissure se confirme au sein du club le plus titré d'Algérie. Mercredi, le clan favorable au boss kabyle a gagné une bataille qui lui permet de rester à la tête du club. Le clan mené par le duo Yazid Yarichene - Malik Azlef est l'instigateur de l'AGEx prévue ce jeudi et destinée à évincer Cherif Mellal de la présidence. Mais ce dernier a déposé un recours devant le tribunal qui a finalement statué en faveur de l'interdiction de l'AGEx.

Entre-temps, les supporters ne savent plus à quel saint se vouer. Ils regardent, peinés, les dirigeants de leur club de toujours se donner en spectacle. En fait, il est question des supporters qui ne se sont pas impliqués dans le conflit entre les deux clans rivaux, puisque certains supporters ont pris partie dans cette guéguerre qui ne servira certainement pas le club du Djurdjura.

À lire aussi :  Début au Maroc de la Coupe du monde des clubs de la FIFA

Lire aussi : Cherif Mellal devrait rester président de la JS Kabylie