-L’ancien joueur et sélectionneur de l’équipe d’Algérie, Rabah Madjer, rêve toujours d’obtenir un ballon d’or  FIFA à titre honorifique.  Dans une déclaration au site arabophone Sky News arabic, l’ancienne gloire du football algérien affirme qu’il était très proche de la consécration, si ce n’était  la réglementation de l’époque qui réservait le titre de ballon d’or de l’année aux seuls joueurs européens.  

En effet, l’ancien sélectionneur de l’équipe d’Algérie espère que la plus haute instance footballistique mondiale,  la FIFA, lui attribue un jour,  le trophée de ballon d’Or , à titre honorifique.

Rabah Madjer estime néanmoins, que le fait, de ne pas remporter le ballon d’Or dans les années 80, " n'était pas une injustice. C’était la réglementation qui ne le permettait pas, et c'est la même loi européenne qui n'a pas permis à d'autres stars comme Maradona et Ramario de le gagner, " a indiqué le meilleur joueur africain en 1987.

L’ancienne gloire du football algérien espère toujours, que ’’ la FIFA envisage de nous remettre un ballon d'or honorifique, ainsi qu'à tous les joueurs que j'ai mentionnés, en particulier à  Maradona."

A noter que Madjer est considéré selon l'IFFHS, International Fédération of Football History & Statistics,  comme l'un des plus grands joueurs de l'histoire du football africain et même mondial. Il a remporté de nombreux titres, tant avec l'Équipe d'Algérie qu'avec les clubs où il a joué, comme les NA Hussein Dey, le FC Porto et le Qatar SC. Il a, de plus, été nommé meilleur joueur de l'année au moins une fois dans chaque championnat où il a évolué.

Il  remporte notamment une Coupe des clubs champions avec le FC Porto face au Bayern Munich en 1987. C'est notamment durant cette finale qu'il marque un but d'une talonnade, geste technique qui porte désormais son nom ''Une Madjer''.

Rabah Madjer est nommé meilleur joueur africain de l'année par la Confédération africaine de football (CAF), en 1987, et trois fois nominé dans le top 3 en 1985, en 1987, et en 1990.