Le footballeur français aux origines algériennes Karim Benzema connaît, depuis ce mardi 30 mars, la date de son procès qui l'oppose à son ancien coéquipier en équipe de France, Mathieu Valbuena dans l'affaire de la sextape. Benzema est poursuivi pour « complicité de tentative de chantage ».

En effet, l'agence française de l'AFP a indiqué, mardi, que Karim Benzema devrait être jugé du 20 au 22 octobre de l'année en cours. L'attaquant du Real Madrid comparaîtra devant le tribunal de Versailles pour s'expliquer à propos de l'affaire de la sextape de son ancien coéquipier Mathieu Valbuena. Poursuivi pour « complicité de tentative de chantage », Karim Benzema risque, selon la loi française, une peine allant jusqu'à cinq ans d'emprisonnement et 75 000 euros d'amende dans ce dossier.

Il est à rappeler que les faits remontent à 2015. L'attaquant aux origines algériennes est accusé d'avoir agi en tant qu'intermédiaire entre un groupe de maîtres-chanteurs et Mathieu Valbuena, qui est apparu dans une vidéo à caractère sexuel. Il est également soupçonné d’avoir incité son ancien coéquipier chez les Bleus à payer des sommes d'argent à ces personnes qui menaçaient de dévoiler sa vidéo intime.

En janvier dernier, à l’issue du rejet du pourvoi en cassation introduit par la défense, le meilleur joueur de la Liga espagnole avait crié à la mascarade sur les réseaux sociaux : « Bon alors, c’est pour quand cette mascarade, hein ? » avait-il lancé. Ses avocats dénoncent un « acharnement », leurs nombreux recours, pendant l’instruction, ayant été tous rejetés.

À lire aussi :  L'entraîneur du Maroc, Vahid Halilhodžić, démis de ses fonctions

De son côté, l'entraîneur du Real Madrid, Zinedine Zidane, a apporté publiquement son soutien à son joueur dans cette affaire qui a coûté à Karim Benzema sa place en équipe de France. « J’appuie Benzema complètement, je suis avec lui et je sais que cette situation n’est pas facile pour lui », avait indiqué l’ancien champion du monde 98 avec la France.