Coup de tonnerre dans le monde du football européen. Douze clubs européens ont décidé de défier l'UEFA en lançant officiellement la Super League européenne pour remplacer la Champions League. La nouvelle compétition regroupera plusieurs cadors, dont le Real Madrid, le FC Barcelone, l’Inter Milan, la Juventus, Manchester City ou encore Liverpool. On notera néanmoins l'absence des clubs français et allemands qui ont refusé d'intégrer la Super League.

C'est désormais officiel. Dans un communiqué commun diffusé dans la soirée de ce dimanche 18 avril, « douze des clubs européens les plus importants annoncent aujourd’hui (ndlr, dimanche) avoir conclu un accord pour la création d’une nouvelle compétition, The Super League, gouvernée par ses clubs fondateurs ».

La même source ajoute que les clubs « AC Milan, Arsenal FC, Atlético de Madrid, Chelsea FC, FC Barcelone, FC Internazionale Milano, Juventus FC, Liverpool FC, Manchester City, Manchester United, Real Madrid CF et Tottenham Hotspur se sont unis en tant que clubs fondateurs ». Alors que « trois clubs supplémentaires seront invités à les rejoindre avant le début de la saison inaugurale qui démarrera aussitôt que possible », est-il mentionné dans le même communiqué.

Notons que cette nouvelle compétition a pour but de concurrencer la Ligue des champions, organisée par l'UEFA et qui est devenue, pour ces clubs, moins attractive, notamment dans sa phase de poules qui attire moins d'audience à cause de la participation de nombreux clubs de niveau « inférieur ».

La Super League européenne lancée malgré les menaces de l'UEFA

Il faut dire que la décision des 12 clubs de lancer la Super League européenne a été exécutée malgré les menaces de l'UEFA. La plus haute instance footballistique en Europe a, en effet, menacé d'exclure les équipes dissidentes et leurs joueurs de toutes compétitions continentales et domestiques.

Ignorant les menaces de l'UEFA, les douze clubs ont lancé cette compétition qui pourrait débuter dès 2022 et permettre aux clubs fondateurs de recevoir « en contrepartie de leur engagement, un versement en une fois de l'ordre de 3,5 milliards d'euros destinés uniquement à des investissements en infrastructures et compenser l'impact de la crise du Covid-19 », a précisé le communiqué des clubs concernés.

Notons enfin que la société qui gérera cette compétition et qui commercialisera les droits audiovisuels et marketing a été déjà créée. Elle a pour nom The European Super League, dont le président est Florentino Pérez. Ce dernier est secondé par deux vice-présidents, Andrea Agnelli et Malcolm Glazer.