C’est une révélation qui va certainement surprendre de nombreux fans du joueur et de la sélection nationale. Islam Slimani, meilleur buteur en activité des Verts et sociétaire de l’Olympique Lyonnais (France), ne gagnait à ses débuts, sous le maillot du CRB, que l’équivalent de 50 euros par mois. C’est le joueur lui-même qui l’a révélé.    

Dans un entretien accordé dimanche 25 avril au quotidien sportif français L’Équipe, l’attaquant international de l’Olympique Lyonnais, Islam Slimani, s’est confié sur ses premiers pas dans le football, sur sa relation avec l'équipe nationale et sa manière d’aborder son sport. « Quand j’avais 16-17 ans, je m’entraînais deux fois par semaine sur un demi ou un quart de terrain avec trois ou quatre équipes », se souvient l’enfant de Aïn Benian, sur la côte ouest d’Alger.

Dans cet entretien, le deuxième meilleure buteur en activité des Verts a surtout reconnu que ses débuts dans le monde du football avaient été très difficiles, notamment lorsqu’il avait rejoint le CR Belouizdad, en Ligue 1 algérienne, en provenance de la modeste formation de la JSM Cheraga. Islam Slimani a avoué qu'au départ, au CRB, il était « sans cesse critiqué par la plupart de la presse et par les supporters » malgré les buts marqués.

En dépit de tout ce qu’il avait enduré, Slimani a cru en son destin, avec un objectif majeur toujours en tête : porter le maillot de l’Algérie : « C’est le rêve de tout Algérien. Chez nous, le foot c’est un truc de fou. (…) A chaque fois que je porte le maillot algérien, c’est comme si c’était la première fois, avec la même émotion », raconte-t-il.

« Plus tu me critiques, plus je suis fort »

Quant à sa motivation, l’attaquant de l’Olympique Lyonnais a avoué la puiser dans les critiques : « Plus tu me critiques, plus je suis fort. (…) C’est au fond de moi. Je me sens prêt au combat ». A cette époque, Islam Slimani, qui fera par la suite les beaux jours de plusieurs clubs européens, raconte qu’il ne gagnait que « 50 € par mois et ils (le club) ne (le) payaient qu’une fois tous les cinq ou six mois ».

Une révélation qui confirme l’énorme sacrifice consenti par l’international algérien pour arriver à son niveau actuel qui le fait briller de mille feux sur les pelouses européennes. En effet, après avoir confirmé son talent chez les Rouge et Blanc du CRB pour en devenir l’idole des supporters, Islam Slimani a quitté le championnat algérien pour rejoindre l’Europe.

Transféré en 2013 au Benfica Lisbonne (Portugal), le joueur connaîtra plusieurs autres clubs européens, à l’instar de Leicester City (Angleterre), Fenerbahce (Turquie) et l'AS Monaco (France). Même si l’attaquant algérien a connu quelques difficultés dans chacun des clubs qu’il avait rejoints après avoir quitté le championnat portugais, il n’en demeure pas mois que le poulain de Djamel Belmadi est toujours considéré comme l’un des attaquants les plus convoités en Europe à chaque mercato.

Lire aussi : France : Islam Slimani, le joueur algérien le mieux payé de la Ligue 1