Le magazine Forbes a révélé, ce mercredi 19 mai, son classement annuel des 100 entreprises familiales les plus puissantes au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, pour l'année 2021. Une liste où l’on retrouve deux entreprises marocaines, une entreprise algérienne et une autre tunisienne. C’est le groupe Cevital, propriétaire de la famille Rebrab, classé 32e sur 100 entreprises familiales les plus solides de la région qui représente donc l’Algérie dans le classement Forbes 2021. Selon la même source, la fortune d'Issad Rebrab, propriétaire du groupe Cevital, est estimée en 2020 à 7,5 milliards de dollars.   

Dans son classement, Forbes a indiqué que le groupe Cevital est l'une des premières et plus grandes entreprises privées en Algérie. Le groupe créé par Issad Rebrab en 1998 est spécialisé dans la fabrication d'huiles, de matières grasses et de raffinage du sucre. L'homme d'affaires a pu ajouter 3,3 milliards de dollars à son solde, pour atteindre 7,5 milliards de dollars. Issad Rabrab est arrivé deuxième, derrière l'Egyptien Nassef Sawiris, qui a ajouté 2,7 milliards de dollars à sa fortune au cours des sept derniers mois de 2020, pour atteindre 7,7 milliards de dollars, en tête de la liste des plus grosses fortunes du Moyen-Orient et en Afrique du Nord.

À lire aussi :  Financial Secrecy Index 2022 : L'Algérie contribue-t-elle à l'évasion fiscale et au secret financier ?

Il est à noter que le nouveau classement de l'année en cours concernant les entreprises familiales les plus puissantes a enregistré une baisse du nombre d'entreprises détenues par des familles maghrébines par rapport à 2020, selon l’édition de Forbes pour le Moyen Orient le Maghreb. Le magazine a indiqué que la classification était basée sur un certain nombre de critères, dont les plus importants sont la taille des investissements, le nombre d'employés et l'étendue de la diversité des entreprises en termes de secteurs et de portée géographique.

Cevital d'Issad Rebrab à la 32e place

Sur la liste des entreprises familiales les plus puissantes au Maghreb, on y retrouve deux sociétés marocaines et une autre tunisienne, selon le magazine Forbes. Il s’agit du groupe marocain Finance Com dont le conseil d'administration est dirigé par Othman Benjelloun, classé 23e sur la liste ; ce dernier a diversifié ses investissements dans les secteurs de la banque, de l'immobilier, des assurances et des télécommunications. Le groupe a progressé de 15 rangs par rapport au classement de 2020, et les revenus de Finance Com ont atteint 2,2 milliards de dollars en 2019, tandis que Forbes estimait la richesse de la famille Othman Benjelloun à environ 1,3 milliard de dollars.

Pour sa part, le groupe Hallmark, fondé par Abdelkader Bensalah en 1978 à Casablanca, au Maroc, est classé 89e sur la liste des sociétés familiales les plus puissantes du Maghreb. Le groupe, dont le conseil d'administration est présidé par Mohamed Hassan Bensalah, est actif dans les domaines de la finance, de l'immobilier, de l'agro-industrie, de la distribution et des services logistiques, et est actif dans plusieurs pays d'Afrique subsaharienne. Pour sa part, le Tunisie est représentée dans ce classement par Alwakeel Holding. Il a été classé 97e sur la liste, comprenant un réseau de 30 entreprises dans les secteurs de l'agriculture, des industries lourdes et du conseil.

À lire aussi :  Manque de main-d'œuvre en France : voici les métiers et les régions qui recrutent massivement

Deux familles marocaines et une autre tunisienne

Fondée par Muhammad Al-Wakeel, cette entreprise familiale représente exclusivement un groupe d'entreprises automobiles et de marques technologiques en Tunisie et est active dans plusieurs pays d'Afrique du Nord et d'Afrique subsaharienne. Forbes a estimé le capital du groupe à 5,6 millions de dollars.

Il est à signaler que le classement des entreprises familiales les plus puissantes du Moyen Orient et du Maghreb pour l’année en cours, est dominé par les groupes et sociétés issues des pays du Golfe avec en tête l’Arabie Saoudite qui compte 36 entreprises familiales, suivie par les Emirats arabes unis (12 entreprises) et l’Egypte avec 3 entreprises familiales.

lire aussi :  Classement Forbes 2021 des milliardaires : Issad Rebrab progresse