Le retour en équipe de France de l’attaquant du Real Madrid, Karim Benzema, n’a pas fait que des heureux du côté de l’Hexagone, notamment chez une partie de la classe politique, à l’image du sénateur du Rassemblement national (RN), Stéphane Ravier. En effet, l’élu de ce parti d’extrême droite s’en est pris violemment à l’attaquant, d'origine algérienne, retenu par Didier Deschamps dans la liste des 26 Bleus pour l’Euro, avec des propos à la limite du racisme. Le sénateur n’a pas hésité à qualifier dans un tweet publié ce mercredi 19 mai, Karim Benzema de « Français de papier » non sans suggérer à l’attaquant tricolore de « jouer pour l’Algérie ».

« Karim Benzema est un Français de papier, mais se dit lui-même Algérien par le cœur : il n’a qu’à jouer pour l’équipe algérienne. Mais les salaires sont bien moins importants en Algérie », a, en effet, tweeté le sénateur de Marseille, Stéphane Ravier. Ce dernier qui porte certainement une haine viscérale pour l’attaquant du Real Madrid, en raison certainement de ses origines algériennes, a réitéré ses propos racistes contre lui. « Le talent ne fait pas tout (...) Il est Français de papier, de façon administrative, personne ne lui conteste. La France a été championne du monde sans lui. On pourrait très bien s’en passer », a-t-il ajouté  sur la chaîne Franceinfo.

« Il n’a qu’à jouer pour l’équipe algérienne »

Il faut dire que le retour de Karim Benzema, élu meilleur joueur français à l’étranger, en équipe de France fait déjà l’objet d’une polémique sportive, voire même politique, comme en témoigne les propos du sénateur en question. Toutefois, plusieurs élus français ont salué le rappel de l’attaquant du Real Madrid chez les Bleus, certains de gauche et d’En Marche fustigeant les propos « racistes » du sénateur du RN de Marseille.

« M. Ravier se permet de juger ceux qui ont le droit d’être français avec des expressions odieuses […] Il a utilisé l’expression Français de papier qui est d’un racisme odieux que très peu de personnes de la classe politique utilisent car elle est vraiment de l’extrême et de la pire extrême droite », a réagi la numéro 2 d’EELV Sandra Regol sur le plateau de Franceinfo.

« Visiblement, au RN, c’est l’heure du déconfinement et quand les masques tombent, le RN d’après est sans surprise le RN d’avant », a aussi tweeté le chef du parti socialiste Olivier Faure. Même ironie du président du groupe LREM à l’Assemblée nationale, Christophe Castaner : « Les rares fois où Stéphane Ravier marque, c’est toujours contre son camp, contre la France », a-t-il tweeté.

Plusieurs élus ont applaudi le retour de Benzema

Auparavant, plusieurs élus avaient applaudi le retour de l’attaquant du Real Madrid, en équipe de France, six années après sa mise à l’écart suite à l’affaire du chantage à la sextape exercée sur Mathieu Valbuena. L’ex-ministre de la Justice et maire LR du VIIe arrondissement de Paris, Rachida Dati, s’est dite « heureuse de son retour tant espéré en équipe de France », soulignant qu’il est « toujours très engagé pour les enfants en difficulté ». Elle a retweeté le message du joueur qui s’est dit « tellement fier de ce retour en équipe de France et de la confiance » accordée.

« Retour mérité de Karim Benzema en équipe de France » qui est « digne de revêtir la tunique tricolore », a estimé le député LREM Sacha Houlié. « Quel VRAI amateur de foot et amoureux de l’équipe de France n’avait pas hâte de voir jouer une ligne d’attaque avec Kylian Mbappé, Benzema et Antoine Griezmann ? Sérieusement. Merci Deschamps », a aussi écrit le fondateur de Générations, Benoît Hamon.

lire aussi : Karim Benzema réagit après sa convocation en équipe de France