Le sélectionneur de l'équipe d'Algérie, Djamel Belmadi, a été interrogé sur le cas des binationaux évoluant en équipe de France Espoir, à l'instar de l'attaquant de l'OGC Nice, Amine Gouiri. Belmadi a estimé qu'il était « indécent » pour lui de parler « des joueurs qui ne sont pas algériens ».

Alors qu'il animait ce mardi 1er juin une conférence de presse en marge du stage de l'équipe d'Algérie, le sélectionneur algérien, Djamel Belmadi, a été interrogé de nouveau sur une éventuelle convocation des joueurs binationaux évoluant en équipe de France Espoir, à l'exemple de l'avant-centre Amine Gouiri.

« Vous me parlez des joueurs qui veulent éventuellement changer de nationalité. Je n'ai rien contre eux, mais ce serait indécent pour moi de faire des calculs sur des joueurs qui ne sont pas algériens. Je n'ai même pas envie de perdre mon temps à réfléchir sur leur situation », a répondu Djamel Belmadi avec un air agacé. Et d'enchaîner sur le même ton : « Hier, ils ont joué un match avec l'équipe de France (défaite contre les Pays-Bas 2-1 en 1/4 de finale de l'Euro Espoir), moi, je vais calculer éventuellement si, au mois de septembre, ils vont être avec nous ? Je ne rentrerai pas là-dedans ».

À lire aussi :  Ligue des champions de la CAF : Le CRB et la JSK connaissent leurs adversaires

« Je préfère me focaliser sur les joueurs de l'équipe d'Algérie »

Djamel Belmadi a, d'ailleurs, profité de l'occasion pour mettre les points sur les « i » concernant les joueurs détenant la double nationalité et qui hésitent toujours à opter pour la sélection algérienne. « Je ne veux pas entrer de nouveau dans ce débat... Ces joueurs ont cette double nationalité, cette double culture... Aujourd'hui, ils jouent à l'équipe de France. Je n'ai pas à chercher à savoir si demain ils comptent changer de nationalité », a insisté le coach algérien.

Néanmoins, Belmadi n'a pas fermé les portes à ces joueurs. « Demain s'ils sont algériens et qu'ils sont sélectionnables, vous me reposez cette question, et on va reconsidérer les choses », a-t-il souligné. « On verra à l'avenir. Mais, maintenant, ce sont des joueurs de l'équipe de France. Avec tout le respect que je leur dois, je préfère me focaliser sur les joueurs sur lesquels on peut compter nous, équipe d'Algérie », a conclu le sélectionneur algérien.

Lire aussi : Algérie – France : Amine Gouiri s’exprime sur son choix de sélection