La JS Kabylie a gagné sur tapis vert son match face à l’AS Aïn M’lila (1-1), pour le compte de la 24e journée du championnat de Ligue 1. C’est la Ligue de football professionnel (LFP) qui a tranché, mardi soir, suite aux réserves formulées par la formation kabyle contre un joueur de l’ASAM. Grâce à ce nouveau "pactole", la JSK remonte à la quatrième place au classement général avec 41 points.

Lors de la précédente journée du championnat de Ligue 1 disputée le 30 mai dernier, la JSK a été tenue en échec (1-1) sur le terrain de Aïn M’lila, mais les dirigeants kabyles ont formulé des réserves contre un joueur de l'ASAM qui devait être suspendu pour ce match pour cumul de cartons jaunes. Des réserves que la commission de discipline de la Ligue de football professionnel (LFP) a jugé recevables dans fond et dans la forme.

Ainsi, dans un communiqué publié dans la soirée du 1er juin, la Commission de discipline de la LFP a décidé d’annuler le  résultat du match (1-1). Après quoi, elle donne match perdu par pénalité pour le club AS Aïn M’lila, pour attribuer le gain à la JS Kabylie qui gagne (3-0) avec défalcation de trois (03) points à l’équipe de l’AS Aïn M’lila.

La JSK se hisse à la quatrième place

Dans son verdict, la LFP a aussi infligé une sanction de 4 matchs de suspension fermes en sus de la sanction initiale, un (01) match ferme pour le joueur de l’ASAM, Ziad Hamza et un mois de suspension ferme (interdiction du terrain et des vestiaires) pour le secrétaire général du club Khelifi Touhami Mohamed, à compter du 1er juin. La LFP a également infligé une amende de 300.000 dinars au club de l’AS Aïn M’lila.

En récupérant deux points supplémentaires de cette affaire, les hommes du président Cherif Mellal se hissent à la 4e place du classement avec 41 points et un match en retard face au CRB, son désormais poursuivant immédiat. C’est pour dire que la JSK qui accuse neuf points de retard sur le leader, l’ES Sétif (50 points), peut désormais jouer sa chance pour le titre, où du moins finir la saison sur le podium afin de décrocher une place qualificative à une compétition africaine (Ligue des champions ou Coupe de la CAF), la saison prochaine.