Le président de la FAF, Charaf Eddine Amara, a évoqué, ce mardi 15 juin 2021, l'éventualité de l'arrêt du championnat d'Algérie de Ligue 1. Dans une intervention sur la chaine Ennahar TV, il a affirmé que le sort du championnat n'est pas encore scellé.

Le championnat nationale de Ligue 1, qui n'est qu'à sa 25e journée, risque d'être arrêté avant d'arriver à terme. Cela reste tributaire en fait de la décision de la Confédération africaine de football (CAF), sollicitée par la FAF pour lui accorder une prolongation de délai afin de donner les nom des clubs qui représenteront l'Algérie aux prochaines compétitions continentales.

Il faut savoir que les différents pays sont tenus de communiquer leurs représentants en ligue des champions et en coupe de la CAF avant la fin du mois de juin en cours. Il est quasiment impossible pour l'Algérie de respecter ce délai dans la mesure où son championnat ne finira pas avant le mois de juillet.

Devant cette situation, la FAF a saisit la haute instance du football africain pour avoir un autre délai et pouvoir terminer le championnat et connaitre ainsi les nom des clubs qui représenteront le pays la saison prochaine dans les deux compétitions africaines.

Selon le président de la FAF, Charaf Eddine Amara, qui s'est exprimé sur ce dossier ce mardi 15 juin 2021, aucune réponse n'a été reçue par son instance. Il ne désespère pas pour autant, d'autant que, a t-il dit, plusieurs autres pays sont dans la même situation. Charaf Eddine Amara a affirmé à Ennahar TV que le dossier est actuellement sur le bureau de la commission concernée qui statuera sur la question prochainement.

À lire aussi :  Djamel Belmadi tranche sur son avenir en équipe d'Algérie

Ainsi, si la CAF refuse la proposition de la FAF, il est fort possible que cette dernière opter pour l'arrêt du championnat de Ligue 1.