Le sélectionneur national Djamel Belmadi, qui se trouve actuellement en vacances, a créé l’événement en cette fin de semaine. En effet, le champion d’Afrique 2019 n’a pas hésité à rechausser ses crampons à l’occasion d’un match inter-quartier organisé dans la ville de Mostaganem à l’ouest d’Alger, d’où sont originaires ses parents.

La vidéo montrant les séquences d’un match inter-quartiers organisé dans la ville côtière de Mostaganem, avec la participation du sélectionneur national Djamel Belmadi, a fait le tour de la toile et a créé l’événement chez les supporters des Verts.

Belmadi a pris part à un match inter-quartiers

Se trouvant en vacances à Mostaganem, ville de naissance de ses parents, Djamel Belmadi n’a pas hésité à répondre favorablement, comme à ses habitudes, à la sollicitation des organisateurs d’un match inter-quartiers. Toujours aussi mordu du ballon rond, Djamel Belmadi a sauté sur l’occasion pour s’adonner à une partie de son sport favori.

L’occasion pour le coach national de se vider un peu la tête avant d’entamer, à partir de septembre prochain les éliminatoires du Mondial FIFA-2022 avec la sélection algérienne. La vidéo montre les prouesses techniques du patron des Verts, balle au pied, sous les applaudissements des présents au stade. Elle a d'ailleurs été partagée par un nombre important de fans des Verts, suscitant des milliers de réactions sur les réseaux sociaux.

À lire aussi :  La CAF dévoile les détails de la Super League africaine

Djamel Belmadi n’a rien perdu de ses prouesses techniques

À chacune de ses prises de balles ou geste technique, les spectateurs acclament Djamel Belmadi, qui fait revive aux supporters algériens ses prouesses lorsqu’il portait le maillot national à la fin des années 90. Il faut dire que Djamel Belmadi, a toujours montré sa disponibilité pour répondre à ce genre de sollicitations. Que ce soit en France, lieu de sa naissance où en Algérie, le pays de ses origines, l’enfant de Marseille a toujours la côte chez les fans des Verts.

Ces derniers l’ont d’ailleurs qualifié de « ministre du bonheur » en guise de reconnaissance pour la joie qu’il ne cesse d’apporter aux millions d’Algériens depuis sa prise en main de la sélection nationale en 2018.