La JS Kabylie affronte, samedi 10 juillet, la formation marocaine Raja Casablanca en finale de la Coupe de la CAF 2021. Un derby maghrébin qui se jouera à Cotonou, capitale du Bénin.

La JS Kabylie vise une huitième étoile africaine

Pour boucler victorieusement une campagne continentale réussie à tout point de vue, les coéquipiers du capitaine Réda Bensayah devront écarter le dernier obstacle sur la route menant vers le sacre : le Raja Casablanca, considéré comme l’une des grosses cylindrées sur le plan africain et détenteur du trophée à deux reprises en 2003 et en 2018.

L’entraîneur français de la JSK, Denis Lavagne, a indiqué que son équipe allait « se donner à fond » à l’occasion de cette finale pour tenter de ramener le trophée en Algérie. « Nous allons donner le maximum pour les Algériens et essayer de ramener le trophée en Algérie. Le football n’est pas une science exacte. Nous avons autant de chances que le Raja de remporter cette finale, à nous de savoir jouer à 100 % de nos qualités, ne pas avoir peur de l’enjeu et éviter d’être submergés par les émotions », a indiqué le coach de la JS Kabylie, le 9 juillet, en conférence de presse.

Finale de la CAF : « Ce sera du 50/50 », selon Denis Lavagne

« Le Raja Casablanca est une belle équipe, composée d’excellentes individualités. À nous de faire prévaloir notre collectif par rapport aux qualités du Raja. Je pense que nous avons les qualités défensives et offensives pour les gêner. Nous devons arriver à 100% de nos capacités. Ce sera du 50/50 », a jouté le coach de la JSK.

Battue qu’une seule fois depuis le début de l’actuelle édition (à Bamako face au Stade malien 2-1), au même titre que le Raja (en déplacement face à l’US Monastir 1-0), la JSK, détentrice de la Coupe de la CAF (ancienne formule) à trois reprises : 2000, 2001 et 2002, va se présenter avec un effectif au complet puisque l’attaquant Zakaria Boulahia, blessé au genou, est complètement rétabli.

Si la JSK va aborder cette finale avec un moral gonflé à bloc, notamment après son succès en championnat face au NC Magra (1-0), rien ne va plus chez le Raja Casablanca, battu samedi dans le derby de Casablanca face à son éternel rival le Wydad (1-2) et auteur d’un triste 0-0 mardi sur le terrain de Hassania d’Agadir en championnat. L’entraîneur tunisien du Raja, Lassaâd Chabbi, a décidé d’écarter trois joueurs de cette finale, dont l’expérimenté meneur de jeu Mohsine Moutouali, pour diverses raisons.

L’historique des confrontations entre les deux équipes donne la faveur aux Marocains. La JSK et le Raja se sont affrontés à quatre reprises en Ligue des champions d’Afrique. Le Raja a remporté deux matches, contre une seule victoire pour les Kabyles et un nul en Algérie.

Demi-finales de la CAF 2021

Pour rappel, le Raja Casablanca s’est qualifié pour la finale en battant les Égyptiens de Pydamids par 5 tirs au but à 4, en demi-finale, au terme du temps réglementaire des deux matchs, aller-retour, soldé par un score nul (0-0), tandis que la JSK a atteint ce stade de la compétition après sa victoire aller-retour face aux Camerounais de Coton sport (3-0 et 2-1).

L’arbitre sud-africain Victor Gomes pour la finale de la CAF

La Confédération africaine de Football (CAF) a désigné l’arbitre sud-africain, Victor Miguel de Freitas Gomes, pour diriger cette finale, accompagné de son compatriote Zakhele Thusi et de Souru Phatsoane du Lesotho, tandis que l’arbitre zambien Janny Sikazwe sera en charge de la VAR.